Un caucus libéral estrien pour mieux défendre les dossiers régionaux

Par Dany Jacques
Un caucus libéral estrien pour mieux défendre les dossiers régionaux
Pascale St-Onge souhaite un caucus libéral fort en Estrie. (Photo : Le Reflet du Lac – Dany Jacques)

POLITIQUE. La candidate libérale dans Brome-Missisquoi, Pascale St-Onge, encourage les électeurs à voter pour sa formation politique afin que les dossiers ruraux et régionaux soient mieux défendus par un caucus estrien associé au chef Justin Trudeau.

Elle est convaincue que son arrivée, jumelée aux réélections de Marie-Claude Bibeau (Compton-Stanstead) et d’Élisabeth Brière (Sherbrooke), aura des retombées positives pour les contribuables estriens. «Un caucus libéral fort sera beaucoup plus avantageux que d’élire des députés de l’opposition, observe Mme St-Onge. On pourra plus facilement tirer avantage de la redistribution des fonds disponibles.»

Parlant de financement, Mme St-Onge s’engage à aller chercher le maximum du milliard promis par les libéraux pour protéger l’eau douce au pays. «Ce programme aidera des plans d’eau comme le lac d’Argent à se débarrasser du myriophylle à épi, détaille-t-elle. Il sera également utile au lac Memphrémagog pour protéger ce réservoir d’eau potable où s’alimentent 175 000 Estriens.»

Au sujet du lac Memphrémagog, elle assure qu’elle sera plus que présente si elle est élue le 20 septembre. Elle souhaite encourager de meilleures pratiques agricoles en plus de travailler en collaboration avec le Vermont pour trouver une solution à long terme sur le traitement du lixiviat à l’usine d’épuration de Newport.

Pascale St-Onge souhaite contribuer à bonifier l’offre de logements abordables dans la région. Pour ce faire, elle entend tirer profit de l’engagement du Parti libéral de rénover ou construire 1,4 million d’habitations au pays. «On pourra épauler les Municipalités qui créeront des initiatives permettant aux familles de se loger à moins de frais, ajoute-t-elle. C’est un important enjeu social, mais également un défi à relever pour faciliter le recrutement de la main-d’œuvre. On a besoin d’améliorer l’accès à la propriété ou à un loyer abordable si on veut embaucher du personnel.»

Elle endosse la relance des projets ferroviaires entre Lac-Mégantic et Montréal, d’autant plus que la plateforme libérale inclut des milliards de dollars en transport en commun.

 

Prenez notre qu’aucun commentaire ne sera approuvé sous cet article en lien avec notre nouvelle politique de modération. Pour plus de détails: https://www.lerefletdulac.com/politique-de-moderation-et-netiquette/

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires