SOS Parc Orford invite le Mont-Orford à faire marche arrière

Par Dany Jacques
SOS Parc Orford invite le Mont-Orford à faire marche arrière
Claude Dallaire et Patrick Lagrandeur invitent la Corporation Ski & Golf Mont-Orford à maintenir la gratuité pour accéder aux sentiers de la montagne. (Photo : Le Reflet du Lac - Dany Jacques)

ESPACE. La Coalition SOS Parc Orford reprend du service pour convaincre la Corporation Ski & Golf Mont-Orford à retirer les frais d’accès qu’elle souhaite imposer aux marcheurs dès le 20 juin prochain.

Son coordonnateur Claude Dallaire réclame l’arrêt immédiat de la démarche, le maintien de la gratuité et la création d’un groupe de travail, qui inclura son groupe, pour explorer d’autres avenues.

«La pression s’accentuera si aucune de ces conditions n’est respectée, prévient-il. La mobilisation citoyenne ralliera sinon toute la province, comme de 2006 à 2010 où nous nous sommes battus pour empêcher la vente de 459 hectares au profit d’un développement immobilier à la base du Mont-Orford.»

M. Dallaire estime qu’il ne s’agit pas d’une menace, mais il conseille aux élus de bouger rapidement.

Le citoyen Patrick Lagrandeur brandit une pétition en ligne de 10 000 signataires pour exiger la gratuité sur les sentiers de la montagne. «Je ne croyais pas obtenir autant de noms en quelques jours seulement, admet-il. La direction du Mont-Orford doit comprendre que nous sommes chez nous dans ce parc national. Imposer des droits d’accès équivaut à une forme de privatisation.»

Il ajoute que les marcheurs de la région ou de l’extérieur marcheront tout simplement et gratuitement ailleurs comme aux monts Sutton ou Owl’s Head, sinon dans les montagnes de la Nouvelle-Angleterre.

Quant à Mélanie Desrochers, elle aurait préféré célébrer les dix ans de la réintégration des terres publiques dans le parc national plutôt que de remonter aux barricades. «Nous ne souhaitons pas activer une seconde saga, mais j’avoue que cette démarche manque beaucoup de consultation publique, s’inquiète-t-elle. C’est choquant, car le Mont-Orford a tout fait à l’envers.»

SOS Parc Orford dit reprendre la même bataille d’il y a 10-15 ans, soit le respect de la Loi sur les parcs et éviter une privatisation.

La Coalition rappelle également que le fondateur du parc en 1938, le Dr George Austin Bowen, a toujours prôné l’accessibilité aux terres publiques du Mont-Orford.

Position du Mont-Orford ici.

 

Partager cet article

5
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Primeau Marie-claireJean MongeauMartin Saint-Michel Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] SOS Parc Orford remonte aux barricades. […]

Martin Saint-Michel
Invité
Martin Saint-Michel

Merci de mener ce combat. Je suis, comme toute la population, outré de cette tarification et de l’attitude cavalière du président de la corporation. Il doit comprendre qu’il n’est pas chez lui comme il le prétend.

Jean Mongeau
Invité
Jean Mongeau

Martin St-Michel

Possédez vous la montagne. Sous quel droit vos prétentions. Le bon Québécois socialiste veut tout avoir sans jamais rien payer. Qui va assumer les coûts d’entretien des sentiers, encore le gouvernement, la vache à lait. Si vous voulez marcher en montagne, faites le mais assume vous, je n’ai pas à payer pour ça à même mes impôts .

Primeau Marie-claire
Invité
Primeau Marie-claire

Je suis contre les frais pour se promener ds la nature! Ça v suffire!

Primeau Marie-claire
Invité
Primeau Marie-claire

Ça suffit les frais pour se promener ds la nature! Le touriste dépense ds la région! Le touriste fait vivre plusieurs commerces!