Une victoire à l’arrachée pour Antoine Chatelain-Laflamme

Par superadmin

RELÈVE. Nageant en deuxième position pendant plus de deux heures, Antoine Chatelain-Laflamme a subitement devancé Tristan Filion pour finalement remporter le 10 km Coupe espoir Canada, de la Traversée internationale du lac Memphrémagog (TILM), ce samedi.

Par Maryse Mathieu

La finale a été relevée lors du dernier des six tours de la course de 10 km en eau libre, sanctionnée par la Fédération de natation du Québec (FNQ). Les quelques 500 derniers mètres à nager ont été le théâtre d’une spectaculaire remontée d’adrénaline de la part du jeune Antoine Chatelain-Laflamme. Il a soudainement pris une avance de deux minutes sur la seconde position, s’accordant une victoire avec un temps de nage de 2 h 20 dans le lac Memphrémagog.

Le suspence maintenu entre les deux hommes depuis le début venait alors de prendre fin. Tristan, visiblement épuisé, n’a jamais réussi à rattraper celui qui lui avait mené une solide bataille à travers les vagues et le vent soutenu à près de 30 km/h. La troisième position a été décrochée par Benjamin Lortie en 2 h 26.

Par ailleurs, c’est Tristan qui a cumulé le plus de points à la Coupe espoir Canada jusqu’à maintenant, grâce à sa victoire la semaine précédente à la Traversée internationale du lac St-Jean. Il est évident qu’il disputera les honneurs contre Antoine à la finale de cette coupe lors de la Traversée Internationale de Lac-Mégantic le 7 août.

Voir autre texte ici

«Chaque nageur a amélioré sa performance de près de 15 minutes, calcule l’animateur du 10 km, Gilles Péloquin. Au lac Saint-Jean, la température de l’eau était à 17.5 degrés Celcius et ici à 23.5 degrés. Il y avait des grosses vagues au Saguenay. Ici, malgré beaucoup de vent, il y avait des petites vagues.»

Néanmoins, la nageuse Sarah Villeneuve a abandonné dès le premier tour en raison d’une douleur à l’épaule. «Ces petites vagues-là, c’est dur pour les épaules. Ça brise ton style. Tu dois trouver ton rythme», admet le nageur professionnel sherbrookois Xavier Desharnais, qui a été invité par M. Péloquin à commenter la course. «Au lac Saint-Jean, les grosses vagues nous ralentissent en nous levant jusqu’à cinq pied de haut.»

Chez les femmes, Marie-Laurence Lortie (sœur de Benjamin) a terminé la première en 2 h 31, suivie de Gwenaelle Plonquet-Thibeault en 2 h 38, puis Florence Létourneau en 2 h 40.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires