Les parents des Cantonniers ne passent pas inaperçus

Par Patrick Trudeau
Les parents des Cantonniers ne passent pas inaperçus
Michael Gendron (à droite) s'est assuré que les couleurs des Cantonniers soient bien présentes à la Coupe Telus. (Photo :  Le Reflet du Lac - Marco Bergeron/collaboration spéciale)

 
COUPE TELUS.  Arborant fièrement les couleurs de leur équipe ou faisant vibrer leurs trompettes qui résonnent jusqu’en Estrie, les parents des joueurs et autres supporteurs des Cantonniers de Magog sont loin de passer inaperçus au tournoi de la Coupe Telus, à Okotoks.

Depuis le début de ce championnat national en Alberta, les hockeyeurs magogois peuvent compter sur une délégation d’une cinquantaine de partisans, majoritairement des parents, mais aussi des grands-parents ainsi que quelques frères et sœurs.

On y dénombre même des familles d’hébergement, qui n’ont pas hésité à prendre une semaine de congé et à assumer toutes les dépenses qui entourent un tel périple.

Lui-même un ancien joueur des Cantonniers – édition 1995-1996 – Michael Gendron (père de l’attaquant Lewis Gendron) n’aurait pas manqué ce rendez-vous albertain pour tout l’or du monde. « Plusieurs de ces joueurs évoluent ensemble depuis qu’ils sont tout jeunes, et on sait fort bien qu’ils risquent de prendre des chemins différents à partir de l’an prochain. Cette semaine, c’est comme la fin d’un long cheminement et on en profite pleinement », avoue M. Gendron.

« C’est également très symbolique pour les parents, qui se côtoient depuis toutes ces années. Lorsque notre victoire a été confirmée en séries éliminatoires, on a pas mal tous décidé rapidement d’embarquer dans cette aventure. On sait que ce sera notre dernier happening ensemble », fait-il remarquer.

Des trompettes « turbo »

Au lendemain de la conquête de la Coupe Jimmy-Ferrari (22 avril), les parents des Cantonniers ont débuté la recherche pour l’hébergement et la réservation de véhicules, en prévision de la présente semaine. La plupart des partisans logent ainsi dans des unités de location à court terme.

Michael Gendron et quelques collègues ont parallèlement déniché un peu de financement et des commandites pour la confection d’objets promotionnels, visant à véhiculer l’image des Cantonniers.

Depuis le début de la Coupe Telus, les partisans arborent un chandail coton ouaté aux couleurs de l’équipe, et ils utilisent abondamment les trompettes créées spécialement pour l’occasion. « J’en ai fait faire 50 unités. C’est un petit modèle rétractable, en noir, orange et blanc. On a juste à souffler et ça fait tout un vacarme. Même s’il n’y a pas de bonbonne, ce sont les plus bruyantes que j’ai entendues », lance M. Gendron en riant.

Un scénario différent pour le père et le fils 

Michael Gendron avoue vivre une expérience totalement différente cette année, en comparaison de son propre séjour chez les Cantonniers.

Il faut dire qu’il y a 26 ans, alors que le format éliminatoire était différent dans la Ligue M18 AAA, la formation magogoise avait été exclue des séries après avoir perdu son dernier match de la saison régulière.

« J’ai avisé mon fils d’ouvrir son coffre à souvenirs et d’y emmagasiner toutes ces expériences. Il y a peu de gens qui ont la chance de vivre une telle semaine », reconnaît-il.

« On ignore quel sera le scénario final. Oui, la victoire serait un beau bonus, mais c’est déjà un exploit d’être rendu au championnat national. Tout ce que je peux dire, c’est que le titre est accessible. Il y a de très bonnes équipes ici (à Okotoks) et les Cantonniers en font partie », a conclu Michael Gendron.

 

*Les Cantonniers disputeront leur quatrième match de la ronde préliminaire cet après-midi à 16 h, face aux Reps de Mississauga. Exceptionnellement, la joute aura lieu au Scott Seaman Sports Rink, à Foothills County.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires