580 touladis rescapés au pied du barrage

Par Patrick Trudeau
580 touladis rescapés au pied du barrage
La capture des touladis est une opération toujours impressionnante pour les passionnés de pêche et d'environnement. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

NORTH HATLEY. Une opération de sauvetage conduite par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a permis de capturer pas moins de 580 touladis au pied du barrage de North Hatley, des poissons qui ont ensuite été retournés dans le lac Massawippi afin qu’ils puissent survivre à la saison hivernale.

En compagnie de quelques bénévoles du Club de conservation du lac Massawippi, deux techniciens et deux biologistes du ministère ont mené à bien cet exercice de conservation le 21 novembre dernier, dans la rivière Massawippi.

La biologiste Marie-Josée Goulet exhibe l’un des beaux spécimens capturés au pied du barrage de North Hatley. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Le niveau de l’eau avait été préalablement abaissé à la sortie du barrage, afin d’isoler les poissons dans des fosses et ainsi faciliter leur capture au filet.

«Ce fut vraiment une récolte record. Autant par le nombre que par la taille moyenne des spécimens. On parle d’une douzaine de livres pour les plus gros touladis», explique le technicien René Houle, qui participe annuellement à cette opération dans les lacs Massawippi, Brompton et Mégantic.

«On a d’ailleurs récolté sensiblement le même nombre de poissons au lac Brompton la veille, ajoute M. Houle. Là aussi, c’était une année record. Même s’il y a des passes migratoires, on constate qu’il y a très peu de touladis qui les utilisent. Voilà pourquoi il faut les aider à retourner dans le lac.»

Le président du Club de conservation du lac Massawippi, Philip Church, a participé à l’opération de sauvetage en compagnie de quelques collègues bénévoles. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)

Présent à titre de bénévole, le président du Club de conservation du lac Massawippi, Philip Church, se réjouissait du succès de l’opération du 21 novembre. «C’est un bon «feeling» de voir autant de poissons et de savoir qu’ils vont retourner dans le lac. S’ils étaient demeurés dans la rivière, ils auraient eu de la difficulté à survivre», exprime-t-il.

«Les employés du ministère prennent bien soin de notre lac et leurs actions apportent des résultats. Les pêcheurs contribuent eux aussi à leur façon. Lors de notre dernier tournoi (au printemps), 80 % des prises ont été remises à l’eau», a fait remarquer M. Church.

Au total, ce sont 580 touladis qui ont été rescapés par les employés du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, une opération qui augmente leurs chances de survie à l’aube de la saison hivernale. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Le niveau de l’eau du barrage avait été abaissé afin de permettre la capture des poissons à l’aide de filets. (Photo Le Reflet du Lac – Patrick Trudeau)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pierre Bouthillier
Pierre Bouthillier
3 années

A votre place je n’aurais pas ébruité votre merveilleux sauvetage de ses poissons , l’été prochain il va i avoir des centaines de petit requins qui vont vouloir vider les lacs que vous avez mentionner . Je suis sur 4 site de pêche , sur Facebook et il i a plein de jeune qui cherche a trouver les spots a poissons surtout les gros poissons , j’ai eu le malheur de dire a un , ou j’avais attrapé le poisson que javais partager la photo et quand j’y suis retourner a mon petit coin tranquille que j’allais régulièrement , il i avait des vidanges partout , plein de monde était passé par la . Maintenant je la ferme et quand on me pose la question , le lac se nome , le lac ferme ta gueule

Alex Bouchard
Alex Bouchard
3 années

Bon travail a vous tous ses vraiment un beau geste !!!!