Monahan s’attend à une soirée spéciale à Calgary, là où il a disputé neuf saisons

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Monahan s’attend à une soirée spéciale à Calgary, là où il a disputé neuf saisons

BROSSARD, Qc — Après des saisons marquées par les blessures et une chute de sa production offensive, Sean Monahan admet que le nouveau départ qu’il vit chez le Canadien de Montréal lui fait du bien.

Monahan a disputé les neuf premières saisons de sa carrière chez les Flames de Calgary, qu’il affrontera pour une première fois jeudi soir.

L’équipe albertaine a sélectionné Monahan au sixième rang du repêchage de 2013 et il a fait sa niche chez les Flames dès l’automne suivant.

Le natif de Brampton, en Ontario, a grimpé jusqu’au 10e rang de la liste des meilleurs pointeurs dans l’histoire de l’équipe, avec 462 points en 656 rencontres. Les trois dernières campagnes ont toutefois été plus difficiles, alors que Monahan a notamment été aux prises avec des blessures aux hanches. 

Monahan, qui fut pendant longtemps le joueur de centre du premier trio des Flames, se retrouvait maintenant dans un rôle de soutien. 

«Les choses ne fonctionnaient plus. J’avais mal. Je ne jouais presque plus. Je n’avais plus beaucoup de plaisir, a admis Monahan après la défaite de 4-0 du Canadien face aux Sharks de San Jose, mardi soir. Le fait d’avoir un nouveau départ a été important pour moi. Je suis très content d’être ici.»

Monahan a essentiellement été donné au Canadien par les Flames, qui ont même cédé un choix conditionnel de première ronde en 2025 au Tricolore afin qu’il accepte la charge du contrat de l’attaquant. Monahan écoule la dernière année d’un contrat ayant un impact de 6,375 millions $ US sur la masse salariale.

Il a vite fait sa niche chez le Canadien cet automne et il a amassé cinq buts et neuf aides en 22 parties.

«Il est agréable à côtoyer comme coéquipier. Il est un meneur silencieux au sein de l’équipe, mais les plus jeunes le regardent», a souligné Cole Caufield.

Monahan, lui, croit qu’il peut encore en donner plus au Canadien.

«Je continue à retrouver mon jeu, a-t-il affirmé. J’ai encore des choses à prouver et je peux être encore meilleur. Les choses me reviennent tranquillement. Mais j’ai retrouvé le plaisir de jouer au hockey.»

Le contexte du retour de Monahan à Calgary sera bien différent de celui de Kirby Dach à Chicago, vendredi dernier.

Dach avait disputé seulement trois saisons avec les Blackhawks et les choses n’avaient jamais vraiment débloqué pour lui là-bas. De son côté, Monahan a connu de bons moments durant ses neuf saisons avec les Flames.

«Je n’ai pas de choses à leur prouver, a souligné Monahan. J’ai connu une carrière honnête là-bas. Ce qui va rendre ça spécial, ce sont plutôt les relations qui vont durer une vie que j’ai développées avec des gens de la ville et de l’organisation, ainsi que certains coéquipiers.

«Ça va être spécial, mais aussi un peu étrange», a-t-il ajouté du même souffle. 

Les partisans des Flames ont connu une soirée riche en émotion avec le retour de Matthew Tkachuk dans l’uniforme des Panthers de la Floride, mardi soir. Il faudra voir s’ils ont encore de l’énergie émotive pour souligner le retour de Monahan, qui a été adjoint au capitaine lors de ses sept dernières saisons avec l’équipe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires