Le Canada au CMHJ, à Edmonton: une autre confrontation avec les Tchèques

Gemma Karstens-Smith, La Presse Canadienne
Le Canada au CMHJ, à Edmonton: une autre confrontation avec les Tchèques

EDMONTON — Nathan Gaucher vit un été assez spécial.

Au début de juillet, le joueur de 18 ans de Chambly a entendu son nom appelé 22e au total par les Ducks d’Anaheim lors du repêchage de la LNH, à Montréal.

Maintenant, il travaille à réaliser un autre rêve alors que lui et Équipe Canada se battent pour l’or au championnat du monde de hockey junior, à Edmonton.

« On s’est beaucoup concentré sur le hockey, a-t-il dit. Parfois, en été, on a envie de se changer les idées. Mais je ne peux pas me plaindre de cet été-ci. Il est très plaisant.»

Afin d’avoir une chance de remporter l’or, cependant, Gaucher et l’équipe du Canada devront vaincre un adversaire familier, quoique inattendu, lors de la demi-finale de vendredi.

La République tchèque a surpris les champions en titre américains en quart de finale mercredi.

Les Canadiens ont battu les Tchèques 5-1 en ronde préliminaire, mais ce résultat ne comptera pour rien vendredi, a déclaré Gaucher.

«On regardait leur match (mercredi) – une très grosse victoire d’équipe, avec d’énormes sacrifices, a t-il confié. Il faut retourner aux choses simples et oublier ce qu’on a fait contre eux avant.»

Alors que le Canada (5-0-0) est resté invaincu en cinq matches, les Tchèques (2-2-1) ont eu des difficultés lors du tournoi à la ronde, perdant contre la Lettonie, la Slovaquie et le Canada.

Les Tchèques n’ont pas remporté de médaille au championnat du monde junior depuis 2005 lorsqu’ils ont obtenu le bronze.

Médaillé d’argent l’an dernier, le Canada ne tient rien pour acquis pour autant.

 «Ils forment une excellente équipe, a dit le capitaine Mason McTavish. Ils travaillent très dur et ils obstruent le milieu. Nous allons devoir nous concentrer là-dessus, pour créer des occasions de marquer.»

Chaque équipe est une bonne équipe à ce point-ci, a fait valoir Dave Cameron, l’entraîneur-chef de l’unifolié.

«Tout part de nous, a dit Cameron. Nous devons nous assurer d’être fidèle à notre système, pour ne pas nous battre nous-mêmes.»

Le Canada a dominé ses adversaires 33-10 en cinq matches, tandis que les Tchèques ont un différentiel de moins cinq (15-20).

Les Canadiens pourraient toutefois être privés d’un élément clé vendredi.

L’attaquant Ridly Greig a quitté lors de la victoire de 6-3 en quart de finale contre la Suisse, en raison d’une blessure à l’épaule.

Il ne s’est pas entraîné avec ses coéquipiers jeudi, et Cameron n’est pas sûr de sa disponibilité pour le match de vendredi.

Greig, un espoir des Sénateurs d’Ottawa, a amassé trois buts et six points lors du tournoi. Il a aussi été un élément clé en désavantage numérique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires