Maintenance industrielle: Les arrêts à fin de maintenance

Publireportag
Maintenance industrielle: Les arrêts à fin de maintenance

Un arrêt planifié ou « Shutdown » de son appellation anglophone est l’action de mettre sur pause les activités d’une usine à des fins de maintenance industrielle. Cette maintenance inclut un temps d’arrêt qui peut être dispendieux pour les usines. Plus le « shut down » est long, plus les pertes de production sont considérables. C’est pourquoi plusieurs entreprises font appel à des professionnels en maintenance industrielle pour tenir ce type d’opération. D’ailleurs, il existe deux types de variations d’arrêts de maintenance. Découvrez en quoi ces dernières consistent à l’intérieur de ce texte.

Les arrêts programmés d’urgence

Ces arrêts, comme l’annonce son appellation, sont des arrêts qui s’effectuent en cas d’urgence. Mais… quelles sont les urgences qui amènent une usine industrielle à effectuer une telle opération?

Bien qu’ils ne soient pas planifiés, les arrêts d’urgence sont mis en effet lorsqu’une maintenance ou une réparation d’urgence sur la machinerie d’usine est requise.

Les arrêts d’urgence sont coûteux et peuvent être évités

En effet, les arrêts de maintenance d’urgence viennent perturber le bon déroulement de la chaîne de production d’une usine industrielle. Pendant que la maintenance est en œuvre, les spécialistes en maintenance industrielle sont mobilisés afin de trouver une solution qui résoudra le ou les problèmes rencontrés. Pendant ce temps, c’est la production qui écope, alors qu’elle se voit à la baisse. C’est une occasion de réaliser que chaque machine est essentielle au bon déroulement de cette chaîne de production. Cette productivité réduite entraîne donc des pertes monétaires des poches des propriétaires.

La perte de temps d’arrêt peut être évaluée par la perte de données, de réputation, de production et même de la durée de vie de la machinerie concernée. Il est possible pour les propriétaires d’usine de calculer ces pertes monétaires. Plus la maintenance est longue, plus les conséquences économiques seront importantes.

La planification pour éviter

Toutefois, il est possible de limiter ces interventions d’urgence en ayant un plan de planification bien structuré. En ayant ce type de plan en place, cela permet de prévenir au lieu de guérir. La tenue d’arrêts planifiés réguliers fait partie des mesures de prévention qui peuvent être mises en place.

Les arrêts planifiés

Ce sont des arrêts de maintenance industrielle qui sont effectués sur une base hebdomadaire, mensuelle, biannuelle ou annuelle. La fréquence de ces arrêts de maintenance est déterminée par les hauts dirigeants suite à des procédés d’analyses effectués par des spécialistes en maintenance industrielle.

Les temps d’arrêt

Voici une liste des différents temps qui sont utilisés lors d’un arrêt de maintenance ou de réparation pour résoudre les différents problèmes:

  • Temps de panne : ils sont occasionnés lors d’arrêts mécaniques, un arrêt lié à une panne de moteur ou un dysfonctionnement quelconque des machines. Ce temps est à inclure dans la procédure des arrêts d’urgence.
  • Temps d’arrêt: il est la cause d’une erreur humaine ou un problème de qualité. Les erreurs de nature humaine sont difficilement prévisibles, c’est donc une mesure de maintenance d’urgence qui est requise.
  • Temps d’arrêt fonctionnels: Ceux-ci sont dans la majorité des cas prévisibles, ils peuvent donc être planifiés dans le calendrier des opérations d’une usine industrielle. Ils incluent le contrôle, les changements d’outils, le réglage ou la maintenance des machines de production.

Pour conclure, la mise en place d’arrêts planifiés est un procédé complexe à mettre en œuvre. Il est donc conseillé de faire confiance à des experts en la matière pour ce type de travaux. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires