Comment guérir une douleur au coude?

PUBLIREPORTAGE
Comment guérir une douleur au coude?

L’épitrochlée désigne la zone interne du coude. Les tendons fléchisseurs du poignet et des doigts passent au niveau de cette région. L’inflammation de ces tendons provoque des douleurs chroniques au coude, appelé l’épitrochléite.

La question reste à savoir, comment traiter cette pathologie handicapante? Concentrons-nous là-dessus!

Exercices de résistance

L’épitrochléite est provoquée par la compression du nerf cubital à cause de la pression exercée sur lui. Sans distinction d’âge, elle touche le plus souvent les sportifs et les travailleurs manuels. Ces derniers exercent davantage de pression sur les fléchisseurs du coude, endommageant ainsi l’épitrochlée.

Dans un premier temps, des exercices de résistance sont recommandés pour le traitement de cette douleur au coude. Vous pouvez commencer par l’étirement des fléchisseurs. Cet exercice consiste à tendre le bras douloureux complètement, pour ensuite le tirer avec l’autre main vers vous par le bout des doigts. Une série de cinq minutes, deux à trois fois par jour suffit pour cela.

L’autre exercice pour soulager la douleur au coude nécessite un poids d’environ 1kg. Enfin, selon votre capacité. Il consiste à poser le coude sur un objet. Fléchissez l’avant-bras lentement de haut en bas tout en tenant le poids. Cela va renforcer les fléchisseurs. Aussi, n’oubliez pas d’appliquer de la glace sur la zone douloureuse après chaque exercice.

Médication

Si les exercices de résistance n’ont pas suffi à calmer la douleur, il faut passer à la médication. Mais cela requiert la cessation de toutes les activités en cause de la maladie.

Si vous consultez votre médecin, celui-ci va vous prescrire des antalgiques et des anti-inflammatoires. Cela s’accompagne de séances d’onde de choc extracorporelles avec une rééducation spécifique par des massages transversaux profonds. Aussi, des injections aux corticoïdes peuvent s’avérer nécessaires.

Il faut par ailleurs noter que traiter l’épitrochléite par la médication est parfois long. Les douleurs peuvent persister avec de faibles améliorations. Ce qui risque de retarder la reprise des activités.

Opération chirurgicale

C’est la dernière option pour le traitement de l’épitrochléite. Elle permet d’éliminer la douleur définitivement en un minimum de temps. Mais quand et pourquoi recourir à la chirurgie ? Le traitement chirurgical est utile lorsque les exercices de résistances, le repos et les médicaments n’ont pas apporté d’améliorations.

Placé sous anesthésie régionale, le patient va subir une petite incision d’environ 4 à 5 centimètres au niveau du coude. Par section sélective, les tendons vont être détendus au niveau des insertions osseuses. Les éléments tendineux et l’os vont subir une excision. Un lambeau va par la suite remplacer le segment de tendon réséqué.

Le patient peut reprendre son travail au bureau au bout de deux semaines. Les activités nécessitant une forte pression aux fléchisseurs, notamment le sport, doivent par contre attendre environ deux mois.

Il faut traiter l’épitrochléite à temps afin d’éviter les complications. Si vous ressentez une douleur au coude, ne tardez pas à faire un diagnostic.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires