Vivre à Bolton-Est coûte quatre fois moins cher qu’à North Hatley

Par Dany Jacques

Le compte de taxes des contribuables de Bolton-Est coûte environ quatre fois moins cher qu’à North Hatley, soit 957 $ comparativement à 4417 $ par année.

On comprend mieux cette large différence en comparant un petit village à une municipalité plus importante comme Magog (environ 25 500 personnes), qui offre de multiples services à ces citoyens plus nombreux. Les dépenses associées au réseau électrique (Hydro-Magog) rendent également boiteux le jeu des comparaisons, surtout avec des villages sans réseau électrique.

Cependant, l’écart surprend davantage avec deux villages comptant moins de 1000 habitants, soit 670 à North Hatley et 940 à Bolton-Est.

Bolton-Est fait également bonne figure en matière d’endettement avec une dette totale nette de 348 000 $ (202 $ par propriété), soit parmi les moins élevées dans la MRC de Memphrémagog. (voir tableau).

Ces données sont évidemment largement sous la moyenne des villages de même grandeur en province, de la MRC, de l’Estrie et de tout le Québec.

À Bolton-Est, comparativement aux villages de même taille, le compte de taxes total est deux fois moins élevé, tandis que l’endettement total net à long terme est presque huit fois plus bas.

La situation s’inverse à North Hatley avec un endettement total net de 11,7 M $, ce qui représente 19 574 $ par propriété, soit quatre fois plus qu’à Magog, une ville pourtant 30 fois plus imposante en terme de population.

En comparant avec les 700 autres villages de même taille au Québec, North Hatley se trouve encore une fois en mauvaise posture. Les charges nettes de 4417 $ sont plus de deux fois plus élevées, tandis que l’endettement total net par unité d’habitation est 13 fois plus élevé. Inutile de dire que la dette par propriété est également supérieure à la moyenne provinciale, soit plus que le triple.

À la décharge de North Hatley, il est important de mentionner que les élus ont décidé d’améliorer considérablement le réseau routier du village, ce qui a nécessité d’importants emprunts qui seront, un jour, remboursés. (Voir autre texte).

Cette analyse a été tirée des profils financiers des municipalités de la MRC de Memphrémagog, disponibles sur le site internet du ministère des Affaires municipales, Régions et Occupations du territoire du Québec (MAMROT).

Les données sont cependant difficiles à comparer à l’an dernier, car le MAMROT divisait les données par le nombre d’habitants, plutôt que par unité d’habitation, comme dans le présent exercice.

La charge nette par unité d’habitation s’apparente grosso modo au compte de taxes des contribuables, incluant la taxe foncière et la tarification des services.

Tous ces chiffres sont basés sur les états financiers vérifiés de 2012.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires