Syndrome de Barth: Abigaël est tombée sous le charme du petit William de Magog

Par Patrick Trudeau
Syndrome de Barth: Abigaël est tombée sous le charme du petit William de Magog
La complicité s'est rapidement installée entre William Bernard et Abigaël Walker

Désireuse d’aider les enfants qui sont aux prises avec une maladie rhumatologique ou orpheline, Abigaël Walker a décidé de «prendre sous son aile» le jeune William Bernard, un Magogois de 6 ans atteint du syndrome de Barth.

Âgée de 13 ans et combattant elle-même une grave maladie rhumatologique, Abigaël a réussi à charmer l’animatrice Chantal Lacroix l’an dernier, si bien qu’elle lui a récemment consacré un épisode complet de la série «Donnez au suivant».

Grâce au Fonds des Millepattes, l’adolescente sherbrookoise travaille depuis quelques années à réaliser les rêves des enfants malades. Cette année, son choix s’est arrêté sur une famille de Sherbrooke, dont trois des cinq enfants souffrent d’une forme d’arthrite sévère, et sur la famille de William Bernard, seul Québécois qui vit actuellement avec le syndrome de Barth, une maladie s’attaquant au cœur et au système immunitaire.

Malgré l’état de santé de William, ses parents Jennefer Lacroix et Sébastien Bernard ont une vie passablement active et investissent beaucoup de temps dans leur famille. Ils attendent même la venue de leur quatrième enfant dans quelques semaines. «C’est une famille vraiment inspirante. Leur complicité est belle à voir», lance Steve Walker, père d’Abigaël et grand artisan du Fonds des Millepattes.

«Vivre avec un enfant malade apporte des épreuves et beaucoup de stress. Bien des couples ne passent pas au travers. Pour Jennefer et Sébastien, c’est tout le contraire; on dirait que les difficultés les rendent plus forts et plus unis», a louangé M. Walker.

Afin d’amasser les fonds pour réaliser le rêve de William (faire un voyage pour rencontrer d’autres enfants comme lui), le Fonds des Millepattes chapeautera quelques activités au cours des prochains mois.

L’entreprise Serres Magog versera notamment tous les profits de la vente de la plante «Leucanthemum Silver Princess» à la fondation durant la saison estivale.

La principale activité de financement aura cependant lieu le 30 septembre prochain au Mont Bellevue de Sherbrooke, lors de la 5e édition de la Course des Millepattes.  Depuis quatre ans, cette course-bénéfice permet d’amasser quelques milliers de dollars et de semer un peu de bonheur aux enfants de la fondation.

Abi veut être un XMAN

Bien qu’elle doive composer avec une capacité respiratoire limitée, Abigaël Walker est toujours à la recherche de nouveaux défis, étant une grande sportive dans l’âme.

L’an dernier, elle a participé aux Jeux du Québec en tennis, avant de réaliser son premier triathlon à vie au Trimemphré de Magog.

Pour 2017, elle veut s’attaquer au XMAN du Mont-Orford, une redoutable course à obstacles qui s’étend sur plusieurs kilomètres en montagne et qui est aussi exigeante que surprenante. «J’ai vu à quoi ça ressemblait l’an dernier, parce que mes parents ont fait la course. Je vais commencer bientôt à m’entraîner dans ce but», a laissé entendre la courageuse adolescente, avec une belle confiance.

Sachant fort bien que cette épreuve comporte son lot de difficultés, Steve Walker tient à préciser que sa fille sera bien entourée durant le trajet. «On va monter toute une équipe pour l’accompagner et faire la course avec elle. S’il le faut, il y aura même un médecin avec nous. On veut qu’elle puisse goûter pleinement à cette expérience, et de façon sécuritaire», a expliqué M. Walker.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires