Revitalisation au centre-ville de Magog: Diane Pelletier veut aller au-delà des stationnements

Par Dany Jacques
Revitalisation au centre-ville de Magog: Diane Pelletier veut aller au-delà des stationnements
il est possible que l’échéancier des travaux

URBANISME. «Il est faux de dire que la survie du centre-ville passe par le stationnement; elle passe plutôt par la revitalisation de 22 M$ qui devrait débuter au printemps prochain.»

La coprésidente du Comité de revitalisation du centre-ville de Magog, Diane Pelletier, réplique ainsi aux gens d’affaires qui réclament le statu quo au parc des Braves. (voir autre texte). «Je comprends leurs craintes, mais tous les commerçants bénéficieront de ces travaux une fois complétés, pas seulement ceux autour du parc des Braves», assure-t-elle.

Mme Pelletier tient à préciser que le nombre total de cases de stationnement demeure quasi-intact avec l’aménagement de 61 espaces face à l’hôtel de ville. L’ancien terminus d’autobus, ainsi que des bâtiments de la rue Dufault, seront démolis pour se transformer en stationnement.

De plus, elle rappelle que le parc des Braves comptera tout de même 71 places de stationnement après sa métamorphose, et ce, sans aucune case réservée aux travailleurs. Selon elle, ce parc compte actuellement un total de 136 places, mais 40 sont réservées aux employés des commerces. «C’est vrai que certains ont le sentiment de perdre leur stationnement privé. Avec les aménagements projetés, tout le monde en profitera», résume-t-elle.

La Ville souhaite octroyer le contrat du vaste chantier avant les élections afin d’éviter un possible report avec un nouveau conseil municipal.

Les commerçants veulent garder leurs stationnements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires