Relais pour la vie de Magog: cousins et cousines unis contre le cancer

Par Patrick Trudeau
Relais pour la vie de Magog: cousins et cousines unis contre le cancer
Une vingtaine d'équipes sont déjà inscrites au Relais pour la vie de Magog

Le hasard pouvait difficilement mieux tomber lorsqu’il a permis à l’équipe des «Belles roses du printemps» de remporter un traitement VIP ce vendredi, lors du Relais pour la vie de Magog.

Cet ensemble VIP, tiré au sort parmi les équipes préinscrites au Relais, comprend notamment l’utilisation gratuite d’un chapiteau, les repas et même les services de massage.

Pour une équipe qui en sera à une septième participation et qui totalise près de 15 000 $ en récolte de dons depuis 2011, le prix est largement mérité. «On va sauver des dépenses comme la location du chapiteau, et on va ainsi pouvoir remettre plus d’argent à la Société canadienne du cancer», se réjouit la capitaine des «Belles roses du printemps», Marie-Josée Viens.

Affligée par le départ de sa mère à la suite d’un foudroyant cancer en mai 2010, Mme Viens a formé son équipe du Relais pour la vie dès l’année suivante. «Au départ, je ne savais même pas à quoi cette marche pouvait servir, mais je me rappelais que ma mère y assistait pratiquement tous les ans pour encourager des gens qu’elle connaissait. J’ai simplement voulu honorer sa mémoire en y participant à mon tour, et je ne pourrais plus m’en passer maintenant», avoue la capitaine magogoise.

En plus de fournir d’importantes sommes pour la recherche sur le cancer, les différents relais pour la vie permettent à ceux qui souffrent de la maladie ou qui ont des proches aux prises avec le cancer de côtoyer d’autres gens dans la même situation. «C’est un moment très émotif, mais qui est aussi très apaisant. Ça nous incite à prendre une pause à travers notre rythme de vie effréné et à penser à ceux qui nous ont quittés, ou qui se battent courageusement contre la maladie. Étrangement, ça nous donne de l’énergie», fait valoir Marie-Josée Viens.

Une histoire de famille

Point de départ d’un hommage mère-fille, l’équipe les «Belles roses du printemps» se veut une belle et grande histoire de famille, puisque les autres membres de la brigade féminine sont des cousines ou des amies très proches de la capitaine.

Et depuis trois ans, on retrouve une brigade parallèle presque exclusivement masculine, avec l’équipe «Forest», mise sur pied pour appuyer le combat de Stéphane Goulet. «Stéphane est mon cousin et il est en rémission d’un cancer (de la gorge). Plusieurs de ses coéquipiers sont aussi mes cousins. Même si nous sommes deux équipes différentes, nous marchons une bonne partie du Relais ensemble. Et vous pouvez être certain qu’on va leur garder une place sous notre chapiteau», a lancé en riant Marie-Josée Viens.

Rendez-vous à la Baie de Magog

Présenté pour une deuxième année consécutive dans le parc de la Baie de Magog (près du stationnement Cabana et en bordure du lac Memphrémagog), le Relais pour la vie de Magog débutera à 19 h, ce vendredi 16 juin, et se poursuivra toute la nuit, jusqu’à 7 heures le samedi matin.

Jusqu’à maintenant plus d’une vingtaine d’équipes et une centaine de survivants ont confirmé leur présence. L’objectif du comité organisateur – présidé par Lyne Voyer – est de 75 000 $.

L’événement se déroule sous la présidence d’honneur de Sandra Bourdages et André Ouellet, copropriétaires du Complexe sportif international.

La population est invitée à encourager les marcheurs et à faire quelques pas en leur compagnie, tout au long de la soirée et de la nuit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires