Performance stable à l’urgence de Magog

Par superadmin
Performance stable à l’urgence de Magog
Au CSSSM en 2013-2014

Pour une deuxième année consécutive, le Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog (CSSSM) s’est vu attribuer une note de B+ pour la performance de son urgence, selon un palmarès réalisé par le journal La Presse.

Plusieurs critères d’évaluation ont été pris en compte pour réaliser cet exercice, comme la durée de moyenne du séjour, le pourcentage des séjours de 48 heures et plus ainsi que le taux d’hospitalisations.

Au CSSSM en 2013-2014, la durée moyenne d’attente a été de 10 heures et 6 minutes, soit environ une heure de plus comparativement à l’année précédente. Une légère augmentation que la directrice générale par intérim de l’hôpital, Sylvie Moreault, explique par la mouvance de la clientèle de plus en plus âgée, qui nécessite des soins plus importants et conséquemment, de plus longue durée.

À titre comparatif, la moyenne provinciale du temps passé en urgence est de 16 heures et 42 minutes pour l’ensemble du Québec et de 12 heures et 9 minutes pour la région de l’Estrie. À l’échelle provinciale, il s’agit d’une diminution de l’attente de 48 minutes.

«Pour réduire le temps d’attente à l’urgence, nous avons ajouté un deuxième médecin au cours de la dernière année. Celui-ci est sur place de quatre à cinq jours par semaine en support au personnel en place. Le système de triage nous permet aussi d’être plus efficaces en priorisant les cas urgents et en orientant les usagers vers les secteurs appropriés», ajoute Mme Moreault.

La directrice générale a bon espoir que la venue de quatre nouveaux médecins dans la région cette année aura un impact positif sur ces statistiques, en assurant un meilleur accès aux médecins de famille. «Pour nous, l’une des solutions pour désengorger les urgences est d’augmenter l’offre des services de première ligne. De cette façon, les cas non urgents, qui pourraient être soignés ailleurs, seraient moins nombreux à passer par l’urgence. Ce sont d’ailleurs ces gens qui doivent souvent attendre plusieurs heures», ajoute-t-elle.

Compressions en vue

Même si le budget provincial n’a pas encore été déposé, les gestionnaires du CSSSM s’attendent une fois de plus à devoir jongler avec des compressions budgétaires au cours des prochains mois.

«Notre défi sera de réduire nos dépenses tout en préservant la qualité des services envers la population, c’est-à-dire de faire davantage avec les ressources déjà en place. Il faudra couper dans le superflu, si peu soit-il après trois années de réductions budgétaires. On verra bien une fois le budget dévoilé», conclut Mme Morault.

Urgence du CSSSM en 2013-2014:

Nombre de patients sur civière: 7269

Nombre de patients ambulatoires: 21 015

Pourcentage d’hospitalisations: 16,4 %

Personnes âgées de 75 ans et plus: 32,1 %

Séjours de 48 heures et plus: 1,1 %

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires