«On veut devenir un centre majeur de glissade sur tube au Québec»

Par superadmin

Inactif depuis la fermeture de la station de ski Montjoye en 2010, le Mont Hatley revivra sous un nouveau jour dès cet hiver avec un projet majeur de glissade sur tube.

Le propriétaire du Parc du Mont Hatley, Martin Gemme, voit grand pour son projet puisqu’il souhaite «entrer dans la grande famille des centres majeurs de glissade sur tube au Québec», qui compte entre autres le Village Vacances Valcartier à Québec.

De grandes ambitions qui se traduiront tout d’abord par une première phase d’investissements de 500 000 $, qui permettra à la montagne de se réactiver dès décembre prochain. Au total, il y aura douze couloirs de glisse d’une longueur de 300 mètres (1000 pieds) ainsi qu’une de mini-tubes pour les enfants. Deux remontées mécaniques seront en fonction de chaque côté du site, dont le «T-bar», qui servait autrefois à tirer les skieurs. Deux sentiers de randonnée pédestre et de raquette en montagne seront également offerts.

Dès l’hiver 2015, un autre montant de 500 000 $ sera injecté pour aménager des pistes de rafting en montagne, dont chaque «bateau» pourra accueillir une douzaine de personnes. Les amateurs de sensations fortes seront particulièrement servis puisqu’aux dires de M. Gemme, il s’agira des plus longues pistes de rafting sur neige de la province avec le plus haut dénivelé (630 pieds). «Nous serons la première station de glissade sur tube où le départ se fera au sommet d’une montagne. C’est du jamais vu!», s’exclame-t-il.

En plus de ces activités hivernales, le promoteur prévoit animer la montagne durant l’été avec des sentiers de vélo de montagne et possiblement l’ouverture d’une nouvelle activité de descente sur tube dans la rivière Massawippi. De plus, on prévoit la construction d’une dizaine de refuges en montagne pour l’été 2018. Il s’agit de chalets en complète autonomie fonctionnant à l’énergie solaire ou éolienne.

Pour assurer des revenus supplémentaires, le responsable a aussi ciblé sept terrains de la montagne qui pourraient être utilisés à des fins résidentielles. «Nous avons fait des demandes de changement de zonage à cet effet. Cependant, cet aspect n’est pas ma priorité et si nous obtenons les autorisations nécessaires, la construction se fera en harmonie avec le volet récréotouristique que nous voulons développer», assure M. Gemme.

Pour cette première année, l’objectif fixé est de vendre 1000 passes de saison familiale et de tripler ce chiffre dès 2014 pour exécuter ce plan quinquennal. «C’est clair que pour les deux prochaines années, les investissements de plus d’un million de dollars vont avoir lieu, même si les objectifs ne sont pas tous atteints. Le rafting sur neige va bel et bien être offert en 2014, ça c’est certain», conclut l’homme d’affaires, qui n’exclut pas la possibilité de fabriquer de la neige artificielle au besoin.

Une trentaine de nouveaux emplois seront créés dès cet hiver, soit 25 saisonniers et 5 à temps plein.

Pour plus d’informations : www.monthatley.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires