Objectifs dépassés au parc national du Mont-Orford

Par superadmin
Objectifs dépassés au parc national du Mont-Orford
La belle température qu'a connue la région au cours des derniers mois a contribué au succès du parc national du Mont-Orford.

PLEIN AIR. Plutôt que de ralentir la saison touristique du parc national du Mont-Orford, les travaux réalisés en début d’été dans le secteur Stukely, qui ont retardé son ouverture, l’ont propulsée.

C’est ce qu’affirme la directrice générale du parc, Brigitte Marchand. «Cette restauration était attendue depuis longtemps et dès le premier week-end, le camping était complet. On a eu un taux d’occupation élevé tout l’été», laisse-t-elle entendre.

Sans dévoiler de chiffres, Mme Marchand mentionne que l’organisation a connu une très bonne année. «On a dépassé nos objectifs, et ce, malgré notre départ repoussé au 8 juillet. Ça fait longtemps qu’on n’a pas eu d’aussi belles saisons estivale et automnale», de continuer la DG.

Cette dernière fait valoir que l’engouement ne s’est pas fait ressentir qu’au camping. «Il y a également eu une augmentation notable de la clientèle dans le parc et à la plage. On voit souvent ce genre de phénomène après des investissements, mais il ne faut pas sous-estimer l’apport de la belle température», observe-t-elle.

Prochaine étape, la saison froide

Comme chaque année, l’entretien du réseau de ski de fond et de raquette est au programme. Ouvert depuis quelques mois, le centre de services Le Bonnallie ne chômera pas non plus durant la saison hivernale, où il sera transformé en relais de ski de fond. La Grande halte, dont la rénovation sera à faire prochainement, sera aussi ouverte.

L’intérieur des installations sanitaires du camping du secteur Stukely fera également l’objet de travaux au cours de l’hiver et l’extérieur sera rénové au printemps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires