« Ne cible pas trop haut, enligne-toi plutôt comme vendeuse »

Par superadmin
« Ne cible pas trop haut, enligne-toi plutôt comme vendeuse »
Valérie Giguère et son père Denis

Il y a trois ans, Valérie Giguère s’est laissée sous-entendre de « ne pas cibler trop haut, de s’enligner plutôt comme vendeuse ». Cette entrepreneure de 19 ans, que l’on décrit aujourd’hui comme une jeune femme pleine de ressources, de débrouillardise, avec beaucoup de «drive» vient de lancer sa propre entreprise de toilettage d’animaux « La Brosse d’Art ».

Durant ses études secondaires, Valérie était une élève qui haïssait l’école, qui peinait à atteindre les notes de passage en mathématique mais qui persévérait avec l’idée qu’un jour, elle aurait son propre salon de toilettage pour animaux. Toute petite, elle y rêvait déjà. « Au primaire avec mes amis, je dessinais déjà les plans de mon futur salon. Mais j’ai toujours su à quel point c’était important de finir mon secondaire pour ensuite faire ce que je voulais vraiment », souligne la jeune femme.

Lorsqu’elle a terminé ses études secondaires, Valérie a travaillé pour ramasser ses sous pour payer son cours de toilettage et réussir à se procurer l’équipement qu’il lui faudrait ultérieurement. En juillet 2007, elle obtient le diplôme qu’elle convoite tant et acquiert son expérience dans un salon de toilettage de la région où elle est embauchée. « Cet emploi m’a beaucoup aidé dans mon parcours professionnel. Sans ces employeurs pour lesquels je travaille encore actuellement, je n’y serais pas arrivée », fait part la toiletteuse diplômée.

Pour franchir une étape de plus vers son rêve, Valérie a la chance d’être soutenue par son entourage. C’est d’ailleurs en étroite collaboration avec son père que la jeune femme s’est partie en affaires dans le sous-sol familial récemment rénové et équipé pour accueillir les installations. « J’ai une grande confiance en ma fille et je voulais l’aider à avancer dans la vie, lance Denis Giguère. En aménageant le sous-sol pour recevoir ses clients, c’était une façon de la supporter. Ça facilitait le démarrage du projet en donnant le temps, par exemple, de bâtir une bonne clientèle.»

Depuis juillet 2008, Valérie tient avec son père les commandes de son entreprise de toilettage d’animaux située à Magog. En plus d’offrir les soins habituels, la PME (petite moyenne entreprise) se démarque de ses compétiteurs en offrant aussi le toilettage à des chiens de 100 livres et plus, ce que plusieurs commerces ne proposent plus, par souci de lourdeur.

Lorsqu’elle regarde en arrière le chemin qu’elle a parcouru depuis, Valérie est consciente d’avoir eu quelques périodes de désespoir quant à la faisabilité de son projet. Elle est par contre heureuse d’avoir continué à persévérer en faisant fi de ceux qui ne la croyaient pas capable. « Même si c’était un rêve que je réalisais, il y a eu des moments plus difficiles à vivre, avoue-t-elle. Mais si j’avais abandonné en cours de route, je l’aurais toujours regretté, c’est certain.»

Le salon de toilettage « La Brosse d’Art » est situé sur la rue Lange à Magog.

Par Marie Côté

Table jeunesse socio-économique Memphrémagog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Diane
Diane
1 année

J’ai été faire toiletter ma golden et WoW je leur donne 100% merci