Mario Jean amorce une nouvelle carrière à Eastman

Par Dany Jacques
Mario Jean amorce une nouvelle carrière à Eastman
Marc-André Coallier

C’est à Eastman, plus précisément au Théâtre La Marjolaine, que Mario Jean amorcera sa carrière au théâtre.

Il s’agira de sa première expérience théâtrale pour le comédien qui a remporté beaucoup de succès en humour et au septième art. Il signe même l’adaptation de la pièce française «Je vous écoute», une comédie cosignée par Bénabar et Héctor Cabello Reyes.

«J’avais le goût de partager la scène avec une équipe, dans une formule différente d’un humoriste qui lance des «punchs lines» aux deux minutes. Je ne le fais pas par défi, plus par curiosité. Je n’ai jamais fait ça. À date, j’adore cette expérience», résume Mario Jean.

Le comédien apprécie également que sa première présence sur les planches d’un théâtre se fasse à La Marjolaine, cette institution culturelle qu’il considère comme mythique. Ses yeux s’égaient en parlant de cet établissement fondé par Marjolaine Hébert en 1960.

Le metteur en scène Bernard Fortin, qui habite au Canton de Potton, s’excite aussi en parlant de La Marjolaine. Il se rappelle d’y avoir vu les Guy Sanche (Bobino), Jean-Louis Millette (Paillasson dans La Ribouldingue), Gaétan Labrèche (Major Plum-Pouding) pendant son enfance. Le fait de diriger des comédiens au même endroit que plusieurs grands acteurs québécois lui fait chaud au cœur. «C’est un beau terrain de jeu, encore plus avec Mario Jean», se réjouit-il.

Même France Parent, l’unique femme de la pièce qui en sera à sa première expérience à Eastman, s’emballe en parlant de La Marjolaine, elle qui a grandi à Sherbrooke. «J’y venais quand j’étais plus jeune, c’était une grande sortie. C’est un lieu mythique, une institution», dit-elle.

Le propriétaire du théâtre d’Eastman, Marc-André Coallier, qui joue également dans la pièce, invite les amateurs de culture à assister à l’une des trente représentations qui commencent le 30 juin.

L’histoire tourne autour de la vie d’un couple qui se confie à un psychologue. Les comédiens sont convaincus que les couples dans la salle auront bien des choses à se raconter sur le chemin du retour. MM. Fortin et Jean parlent d’une comédie thérapeutique.

M. Coallier dit entreprendre sa 14e saison sur une note très positive, lui qui se cherche toujours des partenaires pour occuper sa grande salle, de façon complémentaire au théâtre. «Je suis très enthousiaste, car notre pièce est déjà assurée de jouer dans 40 villes de la province à compter de septembre 2018.»

Il avoue avoir connu des hauts et des bas depuis son arrivée à Eastman, mais se réjouit d’accueillir tous les soirs une moyenne de 50 personnes au souper et de 250 personnes dans la salle de spectacle.

S’ajoute à la programmation, les dimanches et lundis, le cabaret Backstage avec sept comédiens-chanteurs. Ce groupe, qui a foulé les planches de la Marjolaine l’an dernier, animera cette fois-ci le Piano Rouge.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires