Marc G. Gauvin (1928-2015), un pilier de l’histoire et de la généalogie

Par superadmin
Marc G. Gauvin (1928-2015), un pilier de l’histoire et de la généalogie
Marc Gauvin

Marc G. Gauvin, un pilier de l’histoire de Magog et de la généalogie, notamment des familles Gauvin, Gagné et Ledoux, est décédé à Magog, le 27 octobre 2015. Il est né à Magog le 11 janvier 1928, de l’union d’Émile Gauvin et d’Éva Ledoux. Les Gauvin sont une vieille famille d’ici, arrivée à Magog à la fin du XIXe siècle, et qui a longtemps opéré une ferronnerie sur la rue Principale. Marc est le 8e d’une famille de dix enfants, dont trois jumelles qui décèdent en très jeune âge.

Après ses études primaires à Magog, et commerciales à Magog et à Victoriaville, Marc s’inscrit à un cours en électricité à l’École des métiers de la construction à Sherbrooke. Son premier emploi dans ce domaine est avec la «Fraser-Brace» de Sherbrooke, responsable de l’électrification de la Dominion Textile à Magog. À la fin de ce contrat, il se retrouve à Granby pour la «Eastern Townships Electric», puis revient à Magog comme électricien à l’usine de textile. Son métier l’amènera à Murdochville, et à Terre-Neuve pour de courtes périodes.

Le 12 septembre 1949, Marc épousait Carmelle Gagné, issue d’une nombreuse famille de cultivateurs du canton de Magog. De cette union, six enfants verront le jour : Richard (1950), Claire (1951), Chantale (1953), Danielle (1956), Simon (1959) et Josée (1963). Tous sont nés à Magog, sauf la petite dernière. La famille quitte Magog en 1962 pour Montréal, puis Brossard.

Entre 1962 et 1973, Marc est représentant de commerce pour différentes entreprises. C’est à l’emploi d’une compagnie ontarienne, spécialisée en service d’inventaire, qu’en 1973, il trouve enfin sa niche, et fonde sa propre compagnie : Service d’Inventaire Commercial Inc. Il l’a géré jusqu’au moment de sa retraite, en 1988.

Dès lors, Marc et Carmelle s’intéressent à l’histoire et à la généalogie. Depuis la fin des années 1990, Marc a été membre de la Société d’histoire de Magog, membre du conseil d’administration pendant plusieurs années, d’abord à titre de trésorier, puis de président en 2002. Il est l’auteur de quelques publications sur sa ville à laquelle il était profondément attaché, dont «Histoire de Magog en images», et «Magog d’hier à aujourd’hui». Il a compilé, et publié en trois volumes, le répertoire des naissances, mariages et décès des quatre paroisses de Magog (1861 à 1992), un outil incontournable pour les chercheurs, tant en généalogie qu’en histoire. En 1994, il publiait une brochure à l’occasion du centenaire de la construction de l’église Saint-Patrice. Il avait aussi un attachement particulier pour le cimetière de la rue des Pins.

Passionné d’histoire, il le fut autant, sinon plus, pour la généalogie. Il a siégé sur le conseil d’administration de l’Association des Gauvin d’Amérique, à laquelle il a donné un nouveau souffle. Il a établi des liens avec l’Association des Gauvin de France, avec laquelle il a organisé plusieurs activités, en France et au Canada. Il a publié un livre de plus de 800 pages sur les familles Gauvin d’Amérique. Il est aussi l’auteur de deux volumes sur la famille Gauvin, un sur la famille Ledoux, et un dernier sur la famille Gagné.

Marc Gauvin nous laisse un héritage considérable. La Société d’histoire de Magog offre ses sincères sympathies aux familles éprouvées par son départ.

 

Maurice Langlois

Société d’histoire de Magog

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires