Magog investit dans le virage vert

Par superadmin
Magog investit dans le virage vert

DÉCHETS. Magog s’engage pour l’environnement en réservant une somme de 700 000 $ pour l’aménagement d’un centre de valorisation dans le parc industriel.

Estimé à 2,1 M $, ce projet verra le jour à deux pas du futur écocentre en collaboration avec la Ressourcerie des Frontières. Cet organisme utilisera cet espace comme atelier de travail pour revaloriser des objets qui étaient voués à la récupération ou l’enfouissement. Une fois retapés, les objets seront ensuite acheminés au magasin général qui ouvrira ses portes à l’intersection des rues Principale Ouest et Merry Nord en mai prochain, dans les locaux du Rossy.

«On veut créer une synergie entre la Ressourcerie et le futur écocentre, qui seront aménagés au même endroit, affirme le directeur du Service de l’environnement et de l’aménagement du territoire, Marco Prévost. Il y aura une économie de coût à long terme, mais la beauté de ce projet, c’est tout l’aspect environnemental et de réinsertion sociale, mais je ne peux en dire davantage à ce moment-ci.»

Les élus municipaux ont adopté une résolution le 2 mars dernier confirmant la contribution de la Municipalité au tiers du projet, soit jusqu’à 700 000 $. Si tout se déroule comme prévu, les citoyens pourront bénéficier de ce nouveau service dès la fin de l’année 2015.

Sans ce partenariat, la mairesse Vicki May Hamm soutient que la Municipalité aurait été dans l’obligation de payer au moins 300 00 $ de plus pour son nouvel écocentre. «À Coaticook, la Ville a rentabilisé son investissement en seulement trois ans. En plus, elle a détourné 93 % de ses matières résiduelles, ce qui est beaucoup plus performant que nous et en plus, ça crée des emplois», soutient-elle.

Tous les détails sur ces deux chantiers devraient être dévoilés d’ici la fin avril, lors d’une conférence de presse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires