L’Orford Express cherche toujours un stationnement

Par superadmin
L’Orford Express cherche toujours un stationnement
Le projet d'aménager la voie d'évitement près de l'écocentre demeure sur la glace pour l'instant

MAGOG. L’avenir de la voie d’évitement pour garer l’Orford Express n’est pas encore scellé. Les élus poursuivront leur réflexion dans ce dossier au cours des prochaines semaines, aux dires de la conseillère Nathalie Bélanger.

Sans confirmer que le scénario derrière l’écocentre est rejeté, la représentante du district Monseigneur Vel a remercié ses collègues pour leur ouverture à regarder d’autres options pour garer la locomotive et les wagons, lors de la séance régulière du 21 septembre.

«Je suis rentré dans une maison en particulier lors de la campagne électorale et je peux vous dire qu’à l’arrière, on entendait l’écocentre. J’ai dit mon dieu, ça n’a pas de bon sens. Pour moi, la voie d’évitement, ça n’avait pas lieu du tout d’être sur la rue St-Luc. Peu importe le nombre de personnes qui se trouvaient avec la voie dans leur cour arrière, c’est une qualité de vie qui n’est plus là.»

En guise de rappel, le gestionnaire du train touristique a récemment présenté son projet aux résidants du secteur lors d’une consultation publique, au sous-sol de la Bibliothèque Memphrémagog. La majorité des citoyens qui s’étaient déplacés à cette occasion avaient manifesté leurs inquiétudes à accueillir une telle installation à proximité de leur propriété.

Du potinage en ville

Pour sa part, la conseillère Denise Poulin-Marcotte a profité de son tour de table pour effectuer une mise au point. Elle a tenu à démentir une rumeur à son sujet qui court depuis trois semaines, selon elle, à savoir qu’elle se retirerait de la vie politique après son actuel mandat.

«Je veux rassurer les électeurs de mon secteur. Non, je n’ai pas du tout l’intention de vous laisser tomber. J’ai toujours l’intention d’être encore aux élections. Ce jeune monsieur qui a véhiculé cette fausse rumeur, je vous demanderais s’il vous plaît de cesser de la répandre. Quand je déciderai de me retirer de la politique, je suis capable de le faire moi-même et je n’ai pas besoin d’une fausse rumeur pour le signaler», a-t-elle pesté.

 

Autre texte sur ce sujet

L’Orford Express voudrait se stationner près de l’écocentre

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires