L’Îlot Tourigny fait rêver

Par superadmin

La Ville de Magog fait appel à la créativité et à l’esprit visionnaire des promoteurs immobiliers en lançant un appel de propositions pour la vente et la mise en valeur de l’Îlot Tourigny.

Ayant acquis cet emplacement pour une somme de 800 000 $ qui devait à l’époque servir à ériger la nouvelle bibliothèque, la Municipalité souhaite maintenant s’en départir. Le site comprend trois lots qui englobent la Maison Tourigny, l’édifice Sutton et un espace de stationnement situé derrière le centre communautaire. La valeur estimée de cet ensemble est de 951 000 $, soit 240 $ par mètre carré.

Cependant, aux dires de la mairesse Vicki May Hamm, il n’est pas question de vendre cet endroit stratégique à n’importe qui en tenant compte uniquement du prix. «Ce site est extraordinaire, car il marque l’entrée du centre-ville en plus d’être situé face au plus beau parc de Magog en bordure du lac Memphrémagog. Nous souhaitons qu’il soit développé en continuité avec la trame commerciale de la rue Principale pour attirer plus de gens vers le centre-ville», souhaite la première magistrate.

Pour ce faire, un comité formé par le directeur général Armand Comeau sera mandaté à faire une analyse approfondie et discrétionnaire des projets, selon des critères définis. On parle, par exemple, de la qualité architecturale en harmonie avec les bâtiments existants, le respect du zonage en vigueur (commercial ou mixte), des règlements d’urbanisme ainsi que des principes de développement durable. Le comité soumettra ensuite ses recommandations aux membres du conseil municipal qui prendront la décision finale.

La Ville se donne une porte de sortie en précisant «qu’elle n’est pas tenue d’accepter l’une ou l’autre des propositions soumises».

«Il y a plusieurs usages qui sont autorisés à cet endroit comme la vente au détail, les activités culturelles, la restauration, des services professionnels et personnels, l’activité artisanale, des aménagements paysagers, etc., affirme M. Comeau. Les possibilités sont nombreuses et nous sommes très ouverts à toutes les idées qui cadrent bien avec notre vision.»

La mairesse s’est même permis de rêver en lançant comme idée la construction d’un stationnement souterrain comme solution au manque d’espaces prévus à cette fin sur la rue Principale Ouest.

Les promoteurs auront jusqu’au 29 avril, 11 h, pour soumettre leur proposition. Celui qui remportera la palme aura un maximum de deux ans après la signature de l’acte de vente pour entamer les travaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires