Les ours sont de retour à Magog

Par superadmin
Les ours sont de retour à Magog
L'an dernier

Déjà six signalements d’ours importuns ont été rapportés au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDEFP) depuis le début de l’année sur le territoire de Magog.

Ces signalements faits par des citoyens sont survenus pour la plupart en zone rurale comme ce fut le cas l’an dernier où le nombre total d’apparitions a atteint 45. On se souvient qu’à cette époque, les Villas de l’Anse, le Domaine Chérive ainsi que la grande plage dans le secteur Southière figuraient parmi les secteurs visités par l’animal de couleur noir.

«Lorsque les gens décident de s’installer loin des zones urbaines, ils ne doivent pas oublier qu’ils se retrouvent dans l’habitat naturel de plusieurs animaux, dont les ours, rappelle le porte-parole du MSEFP, Éric Santerre. Ils doivent donc apprendre à cohabiter avec ces bêtes qui sont toujours en quête de nourriture, en respectant quelques consignes de sécurité.»

Pour éviter d’attirer l’attention d’un ours par son odorat, il est recommandé d’éviter de laisser de la nourriture à l’extérieur, par exemple dans les mangeoires d’oiseaux ou dans des bols pour d’autres animaux domestiques. De plus, il est important d’entreposer la nourriture et les ordures dans des endroits fermés.

«Il y a aussi les arbres fruitiers qui représentent une source d’intérêt pour les ours. On ne dit pas aux gens de couper tous les arbres qui se trouvent sur le terrain, mais ils doivent être conscients des dangers qui les guettent. L’important, c’est d’être vigilant et prévoyant afin d’éviter des ennuis», ajoute M. Santerre.

Voici quelques consignes en cas d’un face à face avec un ours :

– Si l’animal est loin et qu’il ne vous a pas encore aperçu, parlez-lui doucement pour qu’il vous reconnaisse en tant qu’humain. Si vous surprenez un ours et que celui-ci se montre agressif, reculez lentement tout en lui parlant. Dans les deux cas, vous devez garder le contact visuel avec l’animal en tout temps pour voir sa réaction.

– Évitez de crier et de courir, car cela l’encouragera à vous poursuivre, sauf si vous pouvez très rapidement gagner un lieu sûr.

– En cas d’attaque, faites du bruit et défendez-vous avec tout ce que vous avez sous la main (roche, bâton, sifflet, etc.).

Pour faire un signalement ou pour toute question, il suffit de joindre le bureau local de la protection de la faune au 819 820-3121.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires