Le Festival Orford Musique présente un bilan en hausse de 8 %

Par Patrick Trudeau
Le Festival Orford Musique présente un bilan en hausse de 8 %
Le directeur artistique Wonny Song a déjà hâte à la prochaine saison estivale.

CONCERTS. En plus d’une programmation jugée exceptionnelle, le Festival Orford Musique clôture sa saison 2017 avec un achalandage en hausse de 8 % par rapport à 2016.

Dans un communiqué émis par Orford Musique (autrefois le Centre d’arts Orford), le directeur artistique Wonny Song se réjouit d’avoir pu présenter de «merveilleuses soirées» aux mélomanes. «Le public a répondu à l’appel et j’ai déjà hâte de me pencher sur la prochaine saison estivale», a exprimé celui qui occupera aussi la direction générale de l’organisme dans quelques semaines.

Parmi les moments forts de la saison, on note les prestations des Valérie Milot, Marc-André Hamelin et Jan Lisiecki, sans oublier la présence de l’Orchestre symphonique de Québec.

L’ensemble I Musici de Montréal et le duo Louise Pellerin-Olivier Godin (exceptionnellement à l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac) ont également ravi les amateurs.

Du côté de la relève, soulignons que c’est le pianiste sud-coréen Dong-Wan Ha qui a remporté la grande finale du Prix Orford Musique, succédant ainsi à Mai Tategami. «Le développement de carrière de nos stagiaires me tient particulièrement à cœur, puisque j’ai moi-même participé aux classes de maître de l’Académie», a laissé entendre Wonny Song.

Reconnue mondialement pour la qualité de son enseignement, l’Académie Orford Musique a connu un été 2017 record avec 469 étudiants ayant pris part à ses classes de maître et ses stages.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires