La dermatite du baigneur refait surface au lac Memphrémagog

Par Dany Jacques
La dermatite du baigneur refait surface au lac Memphrémagog
La dermatite du baigneur est déjà de retour à la pointe Merry.

Le début de la saison de baignade est assombri par le retour de la dermatite du baigneur au lac Memphrémagog.

Selon la Ville de Magog, des jeunes inscris au Club Été se baignant à la plage Ouest de la pointe Merry en ont été atteint dès le 25 juin dernier, mais la direction n’en a été avisée que deux jours plus tard.

Malgré des mesures déjà en place, la Ville tentera d’atténuer encore davantage les risques. Entretemps, la Ville suggère aux baigneurs de se déplacer du côté de la Plage des Cantons, là où les risques d’attraper la dermatite demeurent très faibles.

La Ville rappelle que la dermatique ne représente pas une maladie dangereuse malgré la désagréable présence de plaques rouges sur la peau.

Les recommandations d’usage sont la réduction du temps de baignade, un rigoureux essuyage avec serviette, une douche et une bonne couche de lotion solaire.

La dermatite du baigneur s’explique par la présence d’excréments d’oiseaux dans l’eau. La Ville applique déjà des mesures pour éloigner les bestioles nuisibles, comme la cueillette des escargots et l’effarouchement des oiseaux. Elle suggère aussi fortement aux gens de ne pas nourrir les oiseaux.

Ces actions ont ainsi contribué à réduire le nombre cas, mais on en observe tout de même presque chaque année.

Par ailleurs, la dermatite n’affecte en aucun cas la qualité des eaux de baignade.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires