Jacques Allard offre une suite à «Rose de La Tuque»

Par Patrick Trudeau
Jacques Allard offre une suite à «Rose de La Tuque»
L'auteur d'Eastman

ROMAN. Cinq ans après avoir pondu son premier roman, l’écrivain Jacques Allard récidive avec un deuxième ouvrage, qui se veut en quelque sorte une suite à «Rose de La Tuque».

Avec «Sarah Zweig, D’amour et de guerre», le romancier d’Eastman raconte l’histoire de Sarah, une juive autrichienne exilée au Canada dans les années 1940.

Celle-ci était connue comme l’amie de Rose, héroïne du premier livre de M. Allard.

Alors qu’elle séjourne dans une réserve canadienne, Sarah, une sans-papiers, est arrêtée par les autorités et expédiée à Londres, où elle prendra une nouvelle identité.

Son périple, qui lui fera vivre de multiples rebondissements, l’amènera à changer d’identité à nouveau, pendant que la Deuxième Guerre mondiale fait rage.

Professeur, critique et éditeur, Jacques Allard est aussi connu comme l’un des fondateurs des Correspondances d’Eastman.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires