Groupe Épicia: une transaction dans l’air

Par superadmin
Groupe Épicia: une transaction dans l’air

MARCHÉ VÉGÉTARIEN. Placé sous la Loi de la protection de la faillite depuis janvier, le Groupe Épicia n’a pas été vendu à un groupe d’acheteurs contrairement aux rumeurs des dernières heures.

Le président de la chaîne, Michel Charlebois, confirme que des discussions sont en cours depuis déjà plusieurs semaines avec des investisseurs. Par contre, aucune entente n’a encore été conclue à ce jour. «On a jusqu’au 24 avril pour faire approuver une éventuelle transaction par la Cour. À ce jour, aucune demande n’a été faite en ce sens. Il reste quelques étapes à franchir et au besoin, je suis confiant qu’on réussira à obtenir un nouveau délai», explique M. Charlebois.

Concernant la possible fermeture du centre de distribution de Magog, le président confirme que cette adresse n’est pas dans l’intérêt du groupe d’acheteurs en question. «J’ai déjà avisé la dizaine d’employés de la situation, à savoir que le centre de distribution ne figure pas dans l’équation. C’est malheureux pour eux et nous ferons tout notre possible pour les aider, mais au moins, la bonne nouvelle, c’est que nos magasins seraient sauvés», conclut-il

Le Groupe Épicia s’est placé sous la Loi de la protection de la faillite alors qu’il devait 23 M $ à ses 636 créanciers. L’entreprise possède environ dix magasins, dont ceux de Magog et Sherbrooke sous la bannière Le Marché Végétarien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires