Engouement pour les coops santé

Par superadmin
Engouement pour les coops santé
L’entreprise Wulftec International d’Ayer’s Cliff a remis un don de 10 000 $ au CSVM

SOINS. Un an après son ouverture, la Coop Santé Eastman compte près de 800 membres. Du côté du Centre de santé de la Vallée Massawippi (CSVM), la coop qui devrait ouvrir en janvier prochain, cumule déjà 680 membres.

L’attraction pour les coops santé est visible. Dans la Vallée Massawippi, l’objectif d’ouvrir avec 500 membres est déjà dépassé. À ce rythme, les administrateurs prévoient franchir les 700 membres à l’inauguration prévue en début d’année 2015. «Je pense qu’il y a un besoin qui va être comblé par cette clinique. Les gens voient d’un bon œil la proximité du service», analyse Jean Richard, vice-président du conseil d’administration du CSVM. Il fait remarquer que la clinique, qui sera située à Ayer’s Cliff, est géographiquement centralisée dans la vallée. Un médecin a confirmé sa présence et un second est attendu pour ouvrir la clinique avec des consultations un jour par semaine.

Plus de 2000 consultations

À la Coop Santé Eastman qui célèbre son premier anniversaire ce mois-ci, plus de 2000 consultations médicales ont été effectuées en un an. Ce nombre exclut les services connexes offerts, dont les prélèvements. À cet endroit, l’objectif de 700 membres pour la première année est également dépassé. Il est fort à parier que l’objectif de 850 pour la seconde année connaîtra le même sort, tout comme celui de 1000 pour la troisième.

«20% des patients qui consultent ne sont pas membres, mais plusieurs le deviennent, précise Suzie Nadeau, présidente du conseil d’administration de la Coop Santé Eastman. La majorité de nos membres sont des nouveaux retraités qui arrivent à Eastman et n’ont plus de médecin de famille. Ils sont contents de voir qu’il y a des services à proximité».

Une vie sauvée

La Coop Santé Eastman peut s’enorgueillir d’avoir sauvé la vie d’un patient dès sa première année d’activités. «Dr (Normand) Dussault l’avait accueilli et lui a dit de se rendre à l’hôpital avec sa valise tout de suite», raconte Mme Nadeau, qui a eu l’agréable surprise de revoir cet homme qui tenait à partager sa reconnaissance. «Il a dit : votre projet, il est fantastique! Il m’a sauvé la vie!».

Cette coop, devenue un site de vaccination reconnu par l’Agence de Santé publique de l’Estrie, prévoit offrir 200 vaccins contre l’influenza cette année, soit le double de l’an passé. Il est également souhaité d’ajouter une troisième journée clinique par semaine avec un médecin en 2015.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires