Claude Robinson et les Dion s’entraident pour la même cause

Par Dany Jacques
Claude Robinson et les Dion s’entraident pour la même cause
Me Normand Tamaro

Claude Robinson ainsi que les Magogois André et France Dion s’entraident dans leur litige judiciaire respectif.

Cette solide amitié était palpable au lancement de trois nouveaux livres des Dion à l’Espace culturel de Magog, le 20 septembre dernier. Des deux côtés, on ne tarissait pas d’éloges en soulignant la détermination, le courage et la force de caractère des auteurs.

Claude Robinson poursuit son combat contre des multinationales depuis près de 20 ans pour une question de plagiat et de vol de propriété intellectuelle. La Cour suprême analysera bientôt son dossier.

Quant au couple Dion, il vient de remporter une bataille juridique de deux ans contre une ancienne employée, Suzanne Brûlotte, dans une histoire de plagiat de photos, violant ainsi la Loi sur le droit d’auteur. «Ce dossier nous a jetés par terre, on avait le moral à zéro et on a été malade. On s’est cependant retroussé les manches pour publier trois nouveaux livres en 12 mois», raconte Mme Dion avec fierté.

André Dion voue une grande affection et un immense respect à Claude Robinson. «On l’a invité pour souligner son courage et sa détermination, car ça m’enrage de voir des gens travestir des œuvres pour ne pas les reconnaître. Aujourd’hui, on fête toutefois la joie de publier quelques nouveaux livres malgré mes 91 ans», témoigne-t-il.

Claude Robinson met l’accent sur l’énergie des Dion à se tenir debout. «Ce n’est pas évident de lutter contre des gens qui on volé notre âme. Nos combats n’ont peut-être pas la même durée, mais c’est aussi important pour eux que pour moi», signale-t-il.

Un avocat commun, Normand Tamaro, assistait également au lancement. Il a profité de l’occasion pour souligner l’énergie de ces combattants, qui n’acceptent pas de se «faire manger la laine sur le dos».

Il ajoute que le couple Dion poursuit son combat au civil pour réclamer justice. «On est persuadé que le plagiat va plus loin que la copie de photos. Une tierce personne a publié des contenus en s’inspirant du travail des Dion. On ne peut copier le travail d’une vie des gens», déplore-t-il.

Des livres haut de gamme

Les Dion profitait de cette rencontre pour lancer officiellement trois livres haut de gamme, intitulés «Les jardins d’oiseaux», «Bâtir pour les oiseaux» et «Neige», en présence de l’éditeur Pierre St-Martin et du photographe Christian Chevalier.

«Neige» représente le titre le plus spectaculaire grâce aux photographies captées entre la vallée du St-Laurent et le Grand Nord québécois sur une période de trois à quatre ans. Il s’agit d’un livre d’ambiance et de froidure imagé par des oiseaux du Québec, dont quelques espèces rares. André et France Dion signent les textes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires