Budget 2016-2017 de la Ville de Magog: des choix difficiles en vue

Par superadmin
Budget 2016-2017 de la Ville de Magog: des choix difficiles en vue
Nathalie Bélanger

À environ deux mois de présenter le prochain budget de la Ville de Magog, la conseillère Nathalie Bélanger avoue que l’exercice sera l’un des plus difficiles depuis qu’elle a été élue en 2009.

Présidente de la Commission des finances, Mme Bélanger admet avoir été prise par surprise en apprenant la réorganisation nécessaire au Service de sécurité incendie de Magog. Un dossier «majeur et incontournable», dit-elle, qui ajoute un poids supplémentaire sur les finances publiques.

«Il n’est pas question de tourner les coins ronds sur la sécurité, s’exclame-t-elle. Si un spécialiste nous dit qu’il faut acheter un nouveau bateau pour les pompiers, on le fera. Mais on parle d’investissements très importants qu’on ne savait même pas il y a à peine un mois et demi. Disons que ça change complètement la donne.»

Au cours des trois dernières années, le compte de taxes de la plupart des contribuables avait été plutôt épargné avec des augmentations sous l’indice des prix à la consommation. Cette tendance va-t-elle se maintenir cette année? Rien n’est plus incertain à en croire les propos de Nathalie Bélanger. «Je préfère ne pas m’avancer pour le moment, car je ne suis pas en mesure de le faire. Il y a encore trop de déterminants et de chiffres manquants. Mais soyez assuré que je ne remettrai pas le problème à plus tard. S’il faut une augmentation, je vais l’assumer et la défendre. Je n’ai jamais caché la vérité aux citoyens et je ne commencerai pas maintenant, même si on est en année électorale», assure la politicienne.

Quoi qu’il advienne, la chef d’orchestre des finances est d’avis que l’un des enjeux pour le prochain conseil sera de trouver une façon d’augmenter le budget des infrastructures, plus précisément pour la réfection du réseau routier. «On a fait du chemin dans les dernières années avec une enveloppe qui atteint maintenant 6,5 M$, mais ce n’est pas suffisant et ça se voit dans nos rues», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires