Aucun blâme après un suicide d’un patient à l’hôpital de Magog

Par superadmin
Aucun blâme après un suicide d’un patient à l’hôpital de Magog

SOINS. Un coroner n’émet aucun reproche à l’endroit du Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog (CSSSM) après qu’un patient se soit enlevé la vie au sous-sol de l’établissement, le 8 novembre dernier.

L’homme de 82 ans, se déplaçant en fauteuil roulant, a été retrouvé sans vie en bas d’un escalier par une employée de l’hôpital. Dr Gilles Sainton, le coroner qui s’est penché sur cette affaire, n’adresse aucun reproche envers l’établissement en raison du fait qu’il s’agit clairement d’un geste volontaire. Il souligne même le travail du personnel pour avoir posé «de nombreux gestes à plusieurs niveaux» pour tenter de rendre la vie de l’octogénaire plus facile.

Dans son rapport d’investigation, le coroner ne fait aucune suggestion ou de recommandation, outre celles prises par la direction à la suite de cet événement. D’une part, l’accès au secteur dans lequel l’usager s’est enlevé la vie est maintenant restreint aux seules personnes autorisées. De plus, une porte a été installée en haut de l’escalier.

D’autre part, un comité spécial, mis en place par le CSSSM, recommande une meilleure concertation et coordination des interventions notamment en regard de la clientèle ayant une déficience majoritairement physique. On suggère aussi de sensibiliser davantage les employés aux particularités de la dépression et du risque de suicide chez les personnes âgées. Finalement, le comité propose que le centre hospitalier détermine une politique concernant la consommation d’alcool au sein du CHSLD.

Selon nos informations, au moins trois employés de l’hôpital magogois se sont retrouvés en arrêt de travail dans la foulée de ces événements.

Notons que la Régie de police de Memphrémagog a aussi enquêté sur cette affaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires