Apparition des algues bleues à la rivière Magog et au lac Brompton

Par Dany Jacques

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs a détecté la présence de cyanobactéries, communément appelées algues bleues, dans la rivière Magog et dans le lac Brompton, les 13 et 14 juin dernier.

La Direction de santé publique émet donc des mises en garde pour les riverains, mais qui diffèrent légèrement entre les deux endroits.

Un avis de non-consommation d’eau potable a été transmis aux riverains du lac Brompton car les algues bleu-vert et les toxines qu’elles produisent peuvent affecter la santé.

L’avis touche les municipalités de Racine, Canton d’Orford et Saint-Denis-de-Brompton, plus particulièrement les personnes s’abreuvant des réseaux d’aqueduc du Domaine Forest, du Camping McKenzie et du Domaine Blais. À Orford seulement, quelque 200 adresses sont concernées par cette mesure.

Ces gens ne peuvent pas utiliser cette eau pour boire ou faire des glaçons, ni pour laver, préparer ou cuire les aliments, car le système de traitement d’eau en place n’est pas suffisant pour éliminer les toxines qui pourraient être présentes dans l’eau. Faire bouillir l’eau n’est pas efficace pour éliminer les toxines.

Concernant l’hygiène personnelle, ils peuvent continuer à utiliser l’eau pour la prise de bains ou de douches ainsi que pour le brossage de dents tout en s’assurant d’éviter l’ingestion d’eau. Cependant, si vous remarquez que l’eau à la sortie du robinet a une couleur ou une odeur inhabituelle, il est alors recommandé d’en cesser l’utilisation.

L’eau peut cependant continuer d’être utilisée pour laver la vaisselle et les vêtements ainsi que pour arroser le potager.

Deux endroits, une consigne

Les riverains des deux endroits partagent toutefois les mêmes consignes de sécurité pour ceux qui prennent leur eau directement dans le lac ou la rivière, ainsi que pour les usagers récréatifs

Il ne faut donc pas utiliser cette eau pour boire ou faire des glaçons, ni pour laver, préparer ou cuire les aliments, car aucun appareil de traitement d’eau domestique n’est certifié pour assurer un traitement optimal des toxines.

Cependant, s’il y a présence d’écume à proximité des prises d’eau résidentielles ou si l’eau du robinet présente une couleur ou une odeur inhabituelle, il faut éviter l’utilisation de cette eau pour l’hygiène personnelle, la vaisselle et les plantes.

Si des algues bleu-vert ont été observées, qu’il y a présence d’écume ou que l’eau est anormalement trouble, la Direction de santé publique recommande aux usagers de ne pas se baigner et d’éviter de pratiquer des activités aquatiques dans les zones du plan d’eau où l’eau est verte ou parsemée d’écumes.

La Direction de santé publique rappelle que les algues bleu-vert et les toxines qu’elles produisent peuvent affecter la santé en provoquant des maux de ventre, des diarrhées, des vomissements ou des nausées à la suite de l’ingestion d’eau contaminée.

Information supplémentaire au www.gouv.qc.ca ou au 1 877 644-4545.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires