Adib Alkhalidey : concilier amour et humour

Par superadmin
Adib Alkhalidey : concilier amour et humour
Adib Alkhalidey

Puisque l’humour est le premier amour du jeune humoriste Adib Alkhalidey, rien d’étonnant que le titre de son premier spectacle solo s’intitule «Je t’aime». Il viendra présenter son spectacle au Vieux clocher de Magog les 2, 3, 9 et 10 août prochains.

Par Romy Quenneville-Girard

L’humoriste de 25 ans, qui a gradué en 2010 de l’école nationale de l’humour, ose aborder ce sujet qui est, selon lui, essentiel, mais tellement difficile à soutenir. «C’est un sujet dangereux, car dire je t’aime, c’est le truc le plus gentil au monde, mais on a de la difficulté à le faire», explique-t-il.

Pour l’humoriste, également auteur et comédien, c’était important d’offrir un spectacle à son image : drôle, gentil, maladroit. «Mon show est très personnel. Je prévois raconter des moments de ma vie, parfois injuste et illogique, mais très cocasses». Ainsi, Adib Alkhalidey propose une soirée ou tout le monde n’est qu’un. «Je fais littéralement entrer le public dans mon univers».

Au Québec, on commence à le connaître. Il a été sélectionné au Gala Juste pour rire 2011 dans la catégorie Révélation du festival. Il a été reporter de l’émission «Nous avons les images» animée par Anthony Kavanagh, invité à «Un gars le soir», émission animée par Jean-François Mercier ainsi qu’à l’émission Cliptoman, animée par Mike Ward. Par ce premier «one man show», Alkhalidey se taille une place parmi les géants de l’humour.

«C’est vrai que je suis encore à mes débuts, mais je reçois des messages agréables du public et ça m’encourage. J’espère, par ce spectacle assez audacieux et intime, développer une relation avec le public québécois, affirme celui qui a déjà charmé le public français. Maintenant, j’ai envie de faire mon spectacle ici, au Québec». Même qu’il prévoit faire le tour de la province.

Légèrement timide au téléphone, Adib Alkhalidey confie par une anecdote d’enfance que promouvoir son spectacle l’intimide. «Quand j’étais jeune, ma mère avait un kiosque au marché aux puces de Langelier, mais je n’avais pas le droit de vendre… Parce que je faisais fuir les clients. Alors je tiens à dire que le chemin vers moi peut être semé de doutes, mais je promets quelque chose de très rigolo».

Cet été, rencontrez aussi Adib Alkhalidey au festival Juste pour rire, au Zoo fest et à Val d’Or.

Billets et renseignements : 819-847-0470 et?ou info@vieuxclocher.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires