Action North Hatley se mobilise contre le projet Laliberté

Par Dany Jacques
Action North Hatley se mobilise contre le projet Laliberté
Les personnes intéressées à en savoir plus sur le projet pourront se présenter au centre communautaire de North hatley

IMMOBILIER. Le groupe Action North Hatley, qui a rassemblé quelque 150 personnes le 7 août dernier, se mobilise pour s’opposer au projet de Richard Laliberté, qui souhaite ériger des centaines d’unités d’habitations au cœur du village.

Le porte-parole de ce nouveau mouvement, Michael Grayson, rappelle que ses membres rejettent le projet tel que présenté actuellement. «On craint que les élus aient déjà autorisé des plans permettant la construction d’une résidence de cinq étages pour retraités autonomes de 150 logements, 80 unités de condominiums et des commerces», déplore-t-il.

Selon lui, l’objectif de cette rencontre consistait à informer les résidants de North Hatley, car, selon lui, les informations sont difficiles à obtenir à l’Hôtel de Ville. «Les renseignements sont très limités et on craint que le conseil ne veuille pas entendre notre voix», ajoute-t-il.

Les opposants craignent plusieurs conséquences à ce projet de plusieurs millions de dollars, surtout que des terrains ont déjà été acquis par l’homme d’affaires dans une zone comprise entre le stationnement municipal, le chemin Capelton et la rue Main. Une partie de ce secteur est d’ailleurs située dans une zone inondable, insiste M. Grayson.

Outre les impacts sur l’environnement, Action North Hatley s’affole en pensant à l’impact visuel d’un possible cinq étages à deux pas du lac Massawippi. Ses membres s’interrogent également sur les conséquences sur le paysage et la circulation accrue dans un petit village champêtre rempli de maisons patrimoniales.

Ce regroupement demande aux élus de respecter le caractère particulier du village et son style architectural, tout en offrant aussi des logements accessibles à divers groupes sociaux écononomiques.

Le maire prône la patience

Le maire de North Hatley, Michael Page, prône la patience. Il assure les contribuables que rien n’est décidé. «Je comprends la préoccupation des gens et leur curiosité d’en savoir plus, mais on ne peut voir la fin d’un dossier avant même qu’il ne commence», dit-il.

M. Page admet que le conseil travaille en étroite collaboration avec le promoteur depuis quelques mois. Cependant, le premier magistrat promet que les élus n’autoriseront par n’importe quoi. «Rien n’est finalisé, surtout que rien n’est réglé avec Québec quant à la zone inondable».

M. Page informe la population que le promoteur fait sa part pour présenter un projet rassembleur. «On ne voyait d’un bon œil ce projet au départ, mais èa force de le travailler, nous pensons qu’il s’agit d’un bon projet pour North Hatley», ajoute-t-il.

Parmi les avantages, le maire cible la rétention des retraités au village, un développement économique bonifié, des revenus de taxes à la hausse, de la vie au village ainsi que des activités communautaires ajoutées.

M. Page précise également que le promoteur ne prévoit pas construire une résidence pour personnes âgées conventionnelle avec des services.

Les personnes intéressées à en savoir plus sur le projet pourront se présenter au centre communautaire de North hatley, les 24 août (13 h à 17 h) et 30 août (10 h à midi et 13 h à 15 h) pour observer des plans et rencontrer élus et promoteurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires