Une femme retrouvée sans vie dans un boisé à Stukely-Sud

Le Reflet du Lac i
nfo@lerefletdulac.com

Une femme retrouvée sans vie dans un boisé à Stukely-Sud
Police (Photo : archives))

FAITS DIVERS.  Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a déclenché une enquête après la découverte du corps inanimé d’une femme de 67 ans, dimanche soir, dans un boisé à Stukely-Sud.

Selon des informations transmises par le BEI, cette affaire a commencé à 17 h 25 lorsqu’un policier de la Sûreté du Québec aurait intercepté un véhicule pour infraction au code de la sécurité routière. L’individu aurait alors tenu des propos incohérents et menaçants avant de quitter les lieux.

Les policiers auraient tenté ensuite de le retrouver et se seraient rendus dans une résidence du chemin Robert-Savage. Pendant ce temps, les agents auraient reçu un appel d’une femme les avisant qu’un individu essayait de rentrer chez elle. Ils se seraient donc dirigés vers la résidence en question et ont procédé à l’arrestation de l’homme.

À la suite d’informations que ce dernier aurait transmises aux policiers, une femme de 67 ans a été trouvée sans vie, dans un boisé, à l’extérieur d’une résidence. Quant à lui, l’homme a été conduit dans un centre hospitalier et on ne craindrait pas pour sa vie.

«Cinq enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur les circonstances de l’intervention. Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, l’enquête parallèle a été confiée au Service de police de la Ville de Montréal. Aucune autre information n’est disponible pour le moment», peut-on lire dans un communiqué de presse.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site Internet au www.bei.gouv.qc.ca/nousjoindre . 

Rappelons que le BEI a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires