Délits de nature sexuelle à Stanstead

Le Reflet du Lac

info@lerefletdulac.com

Délits de nature sexuelle à Stanstead
Frédérick Brousseau a été arrêté à deux reprises pour des délits de nature sexuelle. (Photo : (Photo gracieuseté))

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec vient de rendre publique l’arrestation de Frédérick Brousseau, un homme de 42 ans vivant à Stanstead, relativement à des infractions à caractère sexuel envers une victime âgée de moins de 16 ans.  

L’Équipe des enquêtes sur les crimes majeurs Sherbrooke de la Sûreté du Québec a procédé, le 31 mai 2022, à l’arrestation de cet homme. Le suspect a également été arrêté pour un dossier d’action indécente survenu en mai dernier. À la suite de son arrestation, il a comparu et est demeuré détenu.

Il a été arrêté une deuxième fois, alors qu’il était incarcéré, relativement à des dossiers d’agressions sexuelles, de production de pornographie juvénile et de leurre sur des victimes âgées de moins de 16 ans. Il est toujours incarcéré en date du 11 octobre dernier.

L’enquête tend à démontrer que le suspect aurait pu faire d’autres victimes mineures ou adultes. Il utilisait de faux profils sur les plateformes sociales Facebook, Instagram et Snapchat pour entrer en contact avec ses victimes. Pour commettre les infractions, Frédérick Brousseau utilisait différents pseudonymes dont, Fred Brouss, Antoine Tremblay, Sebastian ou Sebastien Grey, Christian Grey, Mia Grey ou Anna Brassard.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. «Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes», lit-on par voie de communiqué.

La Sûreté du Québec rappelle qu’en tout temps, le public peut également transmettre des informations de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires