Sur les traces des Beatles et de l’inventeur du super-canon

Par Pierre-Olivier Girard
Sur les traces des Beatles et de l’inventeur du super-canon
L'animateur Luis Oliva a rencontré l'historien Matthew Farfan pour parler d'une possible réunion secrète des Beatles à la Bibliothèque Haskell, construite sur la frontière canada-américaine. (Photo : gracieuseté - Laurence Grandbois Bernard/Historia)

TÉLÉVISION.  La région de Memphrémagog sera en vedette lors du premier épisode de la nouvelle série documentaire «Secrets de village», qui sera diffusée sur la chaîne Historia dès le 26 octobre prochain. 

Avec son équipe de tournage, l’animateur Luis Oliva a fait le tour du Québec pour tenter d’en apprendre davantage sur des histoires fascinantes qui ont marqué l’histoire de certaines municipalités de la province. Pour l’épisode mettant en vedette les Cantons-de-l’Est, deux des trois histoires qui y sont présentées se passent dans Memphrémagog.

Sur les traces des Beatles

D’une part, M. Oliva se rend à Stanstead, plus précisément à la Bibliothèque Haskell, à la recherche de réponses entourant une rumeur bien connue dans ce village, soit celle voulant que les Beatles s’y soient réunis en secret. «Pour être un grand fan des Beatles depuis l’âge de 6-7 ans, c’était presque symbolique de plonger dans cette histoire, dont je n’avais jamais entendu parler. C’était la première fois que je visitais une ville frontalière comme Stanstead, avec sa bibliothèque à cheval sur la frontière. Et que dire de la salle d’opéra à l’étage qui est tout simplement magnifique!», partage M. Oliva, lors d’une entrevue téléphonique. 

Là-bas, il rencontre notamment l’historien Matthew Farfan et l’auteur Ross Murray, qui lui expliquent les faits plus plausibles entourant cette rumeur, mais également ceux qui tireraient davantage de la fiction. «À l’époque, John Lennon ne pouvait pas quitter les États-Unis, tandis que Paul McCartney ne pouvait aller aux États-Unis en raison de démêlées avec la justice. Si les Beatles voulaient se rencontrer en secret, la Bibliothèque Haskell serait le type d’endroit, un peu «no man’s land», pour le faire. Est-ce que cette rencontre a vraiment eu lieu? Comme je suis un éternel optimiste, j’aime beaucoup croire que j’ai marché dans les pas de Paul et Ringo en allant à Stanstead!»

Une rencontre marquante à travers des vestiges

D’autre part, l’équipe de tournage a fait un arrêt à l’autre bout de la MRC, plus précisément dans le Canton de Potton pour s’intéresser à une histoire complètement différente, mais tout aussi fascinante, selon Luis Oliva. Ce dernier s’est rendu sur la propriété du défunt Gerald Bull, reconnu mondialement comme l’inventeur du super canon de Highwater. «Nous aurions pu faire une heure d’émission avec cette histoire d’espionnage, tellement elle est complexe et importante. Pour moi, d’avoir eu la chance de rencontrer le fils de M. Bull, Robert, et d’avoir mis le pied sur les lieux où il reste encore des vestiges de ses réalisations, ce fut quelque chose de très impressionnant», partage l’animateur.

«C’était émouvant de voir son fils parler avec tant de fierté de son père, qui a été dévoué à la science et dont les avancées scientifiques sont encore utilisées aujourd’hui. L’histoire de Gerald Bull, c’est exactement ce qui est incroyable avec cette série. On met la lumière sur des histoires qui semblent locales à première vue, mais qui ont eu des répercussions énormes, parfois même jusqu’à l’international», conclut Luis Oliva. 

Notons que cet épisode sera diffusé le 26 octobre à 21 h 30.

Pour plus d’information: https://www.historiatv.com/

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires