Le Musée d’art naïf rend hommage à Léo Rosshandler

Par Patrick Trudeau
Le Musée d’art naïf rend hommage à Léo Rosshandler
L'exposition "Hommage à Léo Rosshandler" veut souligner le travail d'un important acteur ayant contribué à l'émergence de l'art naïf au Québec. (Photo : gracieuseté)

EXPOSITION. Ayant contribué à l’émergence de l’art naïf au Québec, Léo Rosshandler fait l’objet d’une exposition hommage au Musée international d’art naïf de Magog, jusqu’au 29 mai.

Conservateur et directeur adjoint du Musée des Beaux-Arts de Montréal dans les années 1960 et 1970, M. Rosshandler avait organisé la première exposition majeure consacrée au peintre Arthur Villeneuve, en 1972.

Il récidivait quelques années plus tard, cette fois avec une exposition itinérante des œuvres d’Ernest Gendron.

Dans le cadre de l’exposition présentée à Magog, on découvrira une vingtaine d’œuvres peintes par Léo Rosshandler et qui mettent en évidence sa passion pour les arts visuels ainsi que son penchant pour l’expression de facture résolument naïve et pleine d’humour sur la culture québécoise.

Érudit, critique d’art, artiste et muséologue, M. Rosshandler est décédé récemment à l’âge de 99 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires