Hervé Gagnon s’inspire de La Corriveau pour signer un 20e roman jeunesse

Par Dany Jacques
Hervé Gagnon s’inspire de La Corriveau pour signer un 20e roman jeunesse
Ici attablé au dernier Salon du livre de Montréal, Hervé Gagnon participera sûrement à d'autres événements littéraires avec sa nouveauté intitulée «La Cage». (Photo : (Photo gracieuseté))

LITTÉRATURE. Cumulant déjà 23 titres pour le grand public, Hervé Gagnon publie cette fois-ci son 20e roman jeunesse (ado) intitulé « La Cage ».

Cette cage est le prétexte d’une intrigue se déroulant à Montréal en 1851. L’auteur d’Ayer’s Cliff s’inspire de ce «célèbre» objet ayant abrité une meurtrière en 1763. L’histoire tourne en effet autour de Marie-Josephte Corriveau, cette condamnée à mort pour le meurtre de son mari, qui a été pendue  avant que son corps soit enfermé dans une cage en fer à la croisée des chemins.

Cette prémisse est réelle, tout comme le fait que cette cage a été perdue puis retrouvée et exposée à Montréal en 1851. C’est ici que les personnages prennent forme dans ce thriller fantastique, avec deux jeunes orphelins qui décident de s’offrir ce modeste divertissement que représente l’exposition de cette cage.

L’objet en question provoque même un effet inquiétant sur l’un des enfants. Des femmes assassinent aussi leur mari après avoir visité la cage, mais ces événements proviennent de l’esprit de l’auteur à partir de ce moment.

«J’ai deux clientèles à tenir en haleine, et c’était au tour des 14-15 ans et plus de lire une de mes nouveautés, explique M. Gagnon. Je ne réinvente pas l’histoire avec un grand H, mais je raconte une histoire inspirée de faits réels, comme cette cage qui a bel et bien capté l’attention de beaucoup de gens à Montréal, Québec, New York, Salem et Boston. Des gens faisaient de longues files pour voir cette cage, qui est actuellement entreposée dans une pièce fermée au public du Musée de la civilisation de Québec .»

Hervé Gagnon adore nourrir la clientèle des ados. Il observe depuis longtemps une absence de livres d’intérêt pour cette clientèle âgée d’environ 14-15 ans. «J’adore les rejoindre par des livres, car les enseignants me disent souvent qu’on les perd à ces âges au profit de YouTube et compagnie.»

L’écrivain est convaincu que les adultes aimeront également ce thriller fantastique, qui est distribué par sa Maison d’édition Hugo jeunesse dans toute la Francophonie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires