Des scènes colorées en provenance d’Égypte

Par Patrick Trudeau
Des scènes colorées en provenance d’Égypte
Les Broderies d'Akhmîm proposent des scènes de la vie quotidienne en Haute-Égypte. (Photo : gracieuseté - MIANM)

ART NAÏF. Les responsables du Musée international d’art naïf de Magog (MIANM) avouent avoir été séduits par les scènes colorées, mais aussi par tout le côté historique qui auréole leur exposition estivale, provenant directement d’Égypte.

Jusqu’au 12 septembre, le musée magogois propose l’exposition «Broderies d’Akhmîm, art naïf des femmes de Haute-Égypte». Ces œuvres ont été réalisées par des artistes du Centre communautaire d’art et d’artisanat d’Akhmîm, en Haute-Égypte.

Une belle façon de présenter un art différent, mais aussi pour relater un pan d’histoire d’un peuple parfois méconnu. «D’entrée de jeu, les scènes colorées d’expression naïve créées par des femmes ont attiré notre attention et nous ont ravis», explique le directeur du MIANM, Michel Forest.

«Mais leur intérêt ne s’arrête pas là. Ces œuvres offrent aussi l’opportunité de faire découvrir au public de Magog une région du monde splendide et une société singulière, où se côtoient et prospèrent ensemble des populations musulmanes et chrétiennes coptes. Enfin, ces œuvres témoignent d’une pratique artistique originale qui puise ses racines dans une tradition locale multimillénaire de fabrication de tissage et broderies», ajoute-t-il.

Le projet artistique d’Akhmîm, précisons-le, a été initié il y a 60 ans pour permettre à des jeunes filles d’acquérir leur autonomie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires