Visite surprise du chef Normand Laprise à Ayer’s Cliff

Par Pierre-Olivier Girard
Visite surprise du chef Normand Laprise à Ayer’s Cliff
La chef de l'Auberge Ayer's Cliff, Véronique Roy, n'a pas laissé partir son distingué invité, Normand Laprise, sans immortaliser ce beau moment. (Photo : gracieuseté)

CUISINE. Le réputé chef cuisinier, Normand Laprise, a fait vivre un moment dont Geneviève Roy se souviendra le reste de sa vie, le 28 mars dernier, en s’arrêtant à l’Auberge Ayer’s Cliff pour casser la croûte.

Aux commandes de la cuisine du resto depuis deux ans, la chef Geneviève Roy s’attendait à tout, sauf de préparer le dîner à l’une des sommités de son métier. À vrai dire, elle a appris la nouvelle le matin même, vers 10 h 30. «Je n’ai vraiment pas eu beaucoup de temps pour me préparer. Mais en même temps, la meilleure qualité d’un cuisinier, c’est d’être débrouillard et de s’adapter aux imprévus. Je suis allée rapidement à l’épicerie, pour aller chercher ce qu’il me manquait, avant de me mettre au travail!», raconte-t-elle.

Normand Laprise était de passage dans la région pour visiter les installations d’un de ses fournisseurs, la Boucherie Face de Bœuf. Cette dernière a alors orchestré cet arrêt à Ayer’s Cliff pour permettre à son invité de goûter à sa viande, qui est aussi offerte sur le menu de l’Auberge Ayer’s Cliff. «J’étais très impressionnée de le recevoir. Il y avait du stress, mais surtout de l’excitation, ajoute la chef Roy. C’est toujours agréable de cuisiner pour une personne qui apprécie la nourriture. Ce serait mentir de dire que c’est mon idole, mais c’est un homme que je respecte énormément et j’adore sa bouffe. Il a commencé sa carrière avec presque rien et aujourd’hui, il est connu partout où il va.»

Le défi était d’autant plus essoufflant pour la femme originaire de Coaticook, puisqu’elle se trouvait seule aux fourneaux. En plus d’être créative pour impressionner Normand Laprise, Geneviève Roy a dû servir les clients réguliers. «Le «rush» du dîner a vraiment été intense, mais tout a bien été. M. Laprise m’a félicitée et j’ai même eu la chance de lui parler quelques minutes avant son départ. C’est le genre de rencontre que je n’oublierai pas de sitôt», conclut-elle.

Normand Laprise est notamment copropriétaire du restaurant le Toqué! à Montréal et plusieurs l’ont connu comme juge à l’émission «Les Chefs», à Radio-Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Danielle Lambert
Danielle Lambert
3 années

Et qu’avez-vous préparé comme repas pour M. Laprise?

trackback
Visite surprise du chef Normand Laprise à Ayer’s Cliff – Boucherie Face de Boeuf
3 années