Une première candidate à la mairie se manifeste à Bolton-Est

Par Pierre-Olivier Girard
Une première candidate à la mairie se manifeste à Bolton-Est
Vinciane Peeters complète actuellement son premier mandat comme conseillère municipale de Bolton-Est. (Photo : gracieuseté)

ÉLECTIONS. Une première candidate se manifeste pour succéder à Joan Westland-Eby à la mairie de Bolton-Est. Il s’agit de la conseillère municipale Vinciane Peeters.

Demeurant à Bolton-Est depuis six ans, Mme Peeters se voit comme la voix de la continuité pour le travail accompli par le conseil municipal au cours des dernières années. Elle sait que l’un des dossiers incontournables pour les nouveaux élus sera la refonte du plan d’urbanisme, qui a été mis sur la glace récemment en raison d’une division dans la communauté.

«C’est un plan d’urbanisme qui était très novateur puisqu’il inversait la proposition à l’effet que lorsqu’une personne s’installe sur un territoire, elle devrait  commencer par faire attention à ceux qui y habitent déjà. Et aussi, en essayant d’avoir l’empreinte environnementale la moins grande possible», explique Mme Peeters.

Cette dernière soutient qu’elle a déjà quelques idées pour tenter de reconstruire le canal de communication avec les citoyens plus réfractaires. «Il faudra opter pour une approche moins drastique pour mieux expliquer les enjeux à la population. Durant la pandémie, je crois que les réunions par «Zoom» ont vraiment nui au processus, est d’avis la politicienne. Ce sera important de multiplier les formes de rencontres pour tenter de trouver un consensus.»

Mère de cinq enfants et grand-mère neuf fois, la candidate aimerait faciliter l’arrivée de jeunes familles dans la communauté par de nouvelles initiatives. Elle voudrait également trouver des solutions novatrices pour développer le transport actif. «Il serait intéressant de voir de quelle manière on pourrait développer un sentier vers le village. Pas seulement pour le sport, mais aussi pour que le vélo soit un moyen de transport sécuritaire. Un autre dossier important est celui de la gestion de l’eau, dont celle de nos lacs avec les espèces envahissantes. Je me dis que quelque chose qui prolifère, comme le myriophylle à épis, pourrait peut-être servir de ressources pour autre chose? J’ai toujours aimé réfléchir en dehors de la boîte», partage la principale intéressée.

Par ailleurs, Vinciane Peeters tient à rendre hommage à la mairesse sortante pour son engagement, elle qui quitte après 30 ans d’engagement politique. «Je ne me serais pas présentée si Joan avait décidé de rester. J’ai beaucoup admiré son humanisme et son sens de l’inclusion. Durant les réunions, elle faisait toujours attention à ce que toutes les catégories de personnes soient considérées dans les décisions. C’est une femme incroyable pour qui j’ai beaucoup d’admiration», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires