Une entreprise de Magog à la conquête de la NFL avec son «Ballbecue»

Par Pierre-Olivier Girard
Une entreprise de Magog à la conquête de la NFL avec son «Ballbecue»
Stephan Genest (sur la photo) est associé dans ce projet de barbecue unique au monde avec l'ancien footballeur, Danny Desriveaux.  (Photo : gracieuseté)

AFFAIRES. Une entreprise de Magog a de grandes ambitions alors qu’elle veut conquérir le marché américain du football et de ses populaires rassemblements d’avant-match (tailgate) avec le tout premier barbecue au monde en forme de ballon de football, baptisé le « Ballbecue ».

Ce projet complètement fou trottait depuis longtemps dans la tête de l’homme d’affaires Stephen Genest, qui est derrière l’entreprise Barbec de Magog ainsi que les restaurants Steforno La Fabrique. Ayant travaillé aux États-Unis au milieu des années 2000, il est vite tombé en amour avec le football et particulièrement ses rassemblements d’avant-match, qui réunissent parfois plusieurs milliers de personnes.

Avec une telle frénésie, l’entrepreneur en lui s’est vite mis en mode opportunité. « Les « tailgate » aux États-Unis, c’est dément ! Il n’y a rien qui se compare à ça au Canada, à part peut-être à Québec. Quand j’y allais, je ne comprenais pas que les gens arrivaient avec leur barbecue tout croche, tout bossé, sans aucun concept. C’est là que l’idée de créer un barbecue en forme de ballon a commencé à germer dans ma tête », explique celui qui s’est associé depuis avec l’ancien footballeur Danny Desriveaux.

Un point tournant dans sa cour arrière

Si le concept peut paraître simple à première vue, c’est plutôt une montagne de complexité qui s’est pointée devant l’homme d’affaires. Ce dernier a cherché durant des années pour trouver une technologie capable de créer une machine performante dans la forme souhaitée.

C’est finalement à quelques kilomètres de chez lui, plus précisément à Sherbrooke qu’il a trouvé une entreprise capable de le réaliser du nom de Verbom. « Ç’a été un match parfait ! On a commencé à travailler ensemble en mars et le prototype a vu le jour vers le mois d’août. Depuis ce temps, on fait plusieurs tests de cuisson et de transport et je peux vous dire que c’est toute une bête ! »

En plus de son design à faire rêver les amateurs de barbecue et les « fans » de football, le « Ballbecue » est doté d’une grille en forme de terrain de football. La technologie y est même intégrée avec des lumières LED et un klaxon. L’appareil peut même s’attacher à la boîte d’un camion grâce à une attache spécialement conçue.

Tout compris, ce ballon résistant au feu se détaillera environ 2500 $ canadiens.

Victime de sa popularité

Stephan Genest a vite réalisé que son prototype ne passerait pas inaperçu et ferait même des envieux. Tout récemment, lors d’un court arrêt à Rosemère, l’appareil a été dérobé de son camion par des voleurs.

Heureusement, l’équipement valant quelques dizaines de milliers de dollars a été retrouvé… avec quelques dommages en prime. « Ce prototype nous a coûté plus de 50 000 $ à produire, alors ça nous a stressés pas mal ! Au moins, ça s’est bien terminé et on sera prêt pour le lancement officiel qui se fera en janvier prochain à Las Vegas. Notre objectif pour 2023 est d’en vendre 20 000 exemplaires. Pour y arriver, il faudra agrandir nos installations de production et trouver un entrepôt en sol américain. À terme, on prévoit des retombées économiques locales de plus de 15 M$ », projette-t-il.

Approché par la NFL

Avec une étude de marché à l’appui, l’homme d’affaires répète qu’il n’existe rien de comparable dans le monde à l’heure actuelle. C’est sans doute ce qui explique que la Ligue nationale de football (NFL) a elle-même approché l’entreprise lorsqu’elle a découvert son produit conçu sur mesure pour séduire ses « fans » des quatre coins du pays.

« Avec une entente avec la NFL, mais aussi la NCAA et la LCF, on pourrait permettre à chaque acheteur de personnaliser son «Ballbecue» avec le logo de son équipe préférée. De plus, on pourrait profiter de la grande visibilité de ces ligues en étant associés avec elles de façon officielle. Ça changerait complètement la donne ! », conclut-il avec beaucoup d’enthousiasme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires