Magog: une corvée de nettoyage se heurte à la bureaucratie

Par Pierre-Olivier Girard
Magog: une corvée de nettoyage se heurte à la bureaucratie
Dominick Latulippe (à gauche sur la photo) veut organiser une grande collecte pour terminer le travail de nettoyage qu'il a déjà amorcé cet été, avec des amis, dans le secteur de la halte routière (sortie 115). (Photo : gracieuseté)

ENVIRONNEMENT. En voulant organiser une corvée de nettoyage, Dominick Latulippe était loin de se douter que le plus compliqué serait d’obtenir les autorisations nécessaires pour aller de l’avant.

Le jeune Magogois pensait bien être en mesure d’annoncer une date au grand public, lorsqu’il est venu au micro lors de la dernière séance du conseil municipal, lundi soir. Toutefois, il a dû se contenter de demander un coup de pouce des élus pour surmonter les obstacles qui bloquent son activité.

«Je comprends qu’il faut un permis pour se rendre sur un terrain qui appartient à la Ville de Magog ou au MTQ, notamment pour une question de sécurité lorsqu’on est sur le bord d’une route. Mais je ne pensais jamais que ça allait être si compliqué», avoue l’étudiant, qui a dû passer plusieurs minutes au téléphone dans les derniers jours sans être en mesure de dénouer l’impasse.

Le site qu’il souhaite nettoyer est le secteur de la halte routière (sortie 115). Avec des amis, il a déjà commencé le travail au cours de l’été, mais la tâche demeure grande. «Il y a beaucoup de déchets dans le secteur, dû possiblement aux restos qui s’y trouvent. Si on s’y met pendant deux ou trois heures à 20 ou 50 personnes, ce sera déjà un grand pas en avant», souhaite le principal intéressé.

Latulippe a même déjà trouvé ce qu’il faut pour que les participants n’aient rien à apporter ou débourser. «J’ai fait le tour des restaurants du coin pour obtenir des chaudières au lieu d’utiliser seulement des sacs à usage unique. J’ai aussi trouvé des gants pas trop chers. Au total, ça m’a coûté une centaine de dollars. Ça ne me dérange pas, mais je voudrais au moins que mes dépenses servent à quelque chose», soutient-il.

Le jeune homme envisage de tenir son rassemblement le 5 octobre, à 10 h. Toutefois, la date et l’heure demeurent à confirmer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacques Alie
Jacques Alie
3 années

Vive les pousseux de papier, c est pas vous qui vont se salir les mains

Jacques Alie
Jacques Alie
3 années

Vive les pousseux de papier, c est pas vous autres qui vont se salir les mains, pour le bien être de la population,

Martine Nadeau
Martine Nadeau
3 années

Une belle initiative qui devrait trouvé des appuis à la municipalité. Une aide pour faciliter la démarche. Les 12 travaux d’Astérix on laisse ça à ciné cadeaux de télé Québec !!

Diane
Diane
3 années

Une ville qui ont des élu et un maire ça doit ce soucier de l’environnement qui ce rattache au activité de la vie quotidienne.
Les citoyens ont besoins d’être stimulés,par compte ici cette ville De Magog leur soucis est le tourisme ,le reste traverse des piétons , l’environnement ils faut demandé la permission au lieu de ce rendre compte eux même pour aller de lavan.