Magog ne sait pas où mettre une future succursale du cannabis

Par Pierre-Olivier Girard
Magog ne sait pas où mettre une future succursale du cannabis
À ce jour, la Ville de Magog n'a reçu aucune demande de la société d'État pour ouvrir une succursale. (Photo : gracieuseté – SQDC)

CANNABIS. Après  avoir interdit la consommation de cannabis dans les lieux publics, la Ville de Magog doit encore définir l’endroit où une future succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) pourrait ouvrir ses portes.

À la veille de la légalisation en octobre dernier, la Municipalité s’était empressée de définir un secteur. Son choix s’était arrêté sur la rue Principale Ouest, entre la voie ferrée (rue du Moulin) et la rue Sherbrooke. Toutefois, à la lumière de commentaires reçus par des citoyens, la Ville a mis le processus sur la glace. D’autant plus qu’il n’y avait pas urgence d’agir, contrairement à ce que croyaient les élus à ce moment.

Comme l’explique le président du comité consultatif d’urbanisme, Jean-François-Rompré, les élus doivent encore statuer sur l’emplacement. «On n’est jamais revenu sur le dossier depuis la première tentative, à l’automne dernier. De toute façon, Magog n’est pas dans les plans de la SQDC, à ce que je sache. Le jour où il y aura une demande en ce sens, nous nous y attarderons sérieusement», assure Jean-François Rompré.

Lors des premières discussions, le conseiller municipal admet que les avis étaient bien divergents autour de la table. Il soutient que le dossier est plus complexe qu’en apparence, car plusieurs éléments sont à considérer. «Tout le monde est d’avis que la succursale doit être loin des écoles. C’est une évidence, affirme-t-il. Certaines personnes voudraient qu’elle soit dans un endroit isolé, mais en même temps, ce n’est pas la meilleure façon d’assurer une surveillance adéquate. Je comprends ceux qui ont des réticences, mais en même temps, il faut garder en tête qu’il y a  un contrôle très sévère de la clientèle, comme c’est le cas à la Société des alcools du Québec.»

Magog écartée par la SQDC… pour le moment

À la SQDC, on confirme qu’il n’y a rien dans les plans pour Magog à l’heure actuelle. Sans en dire davantage, le porte-parole Fabrice Giguère rappelle que l’objectif de la Société est d’avoir 40 succursales d’ici mars 2020. Elle en compte 13 à ce jour.

De plus, trois ouvertures sont prévues ce printemps ou à l’été, dont une sur la rue Principale à Granby. Il s’agira d’ailleurs du premier magasin dans les Cantons-de-l’Est.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
7 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean Dany
Jean Dany
3 années

Poiurquoi voisin du site d’entreposage de la neige usée ?

andré lonpré
andré lonpré
3 années

encient hotel le central sur la rue principal a magog

Natacha
Natacha
3 années
Répondre à  andré lonpré

il n’est pas trop proche de l’école Brassard? ya un périmètre ridicule a suivre.

Penelope
Penelope
3 années

Le gros trous sur la principale sa serais parfait on met les vitre teintée comme pour le vapeshop

Vie
Vie
3 années

La belle bâtisse de oh la vie est à vendre, ça serait parfait, du stationnement…https://www.phytovie.ca/oh-la-vie-épicerie-santé-inc

Natacha
Natacha
3 années

Sur la principale ce serais le meilleur choix, je sais pas si ya de la place près du végé.. mais pas trop loin, on a deja assez de la maudite clinique médicale qui est déménagé a l’autre bout du monde là ou on se rends pas a pieds du tout.

Isabelle
Isabelle
3 années

À côté du Avril. Ben quoi! C’est bio!🤣