Les ventes d’églises intéressent Austin, Saint-Étienne-de-Bolton et Potton

Par Pierre-Olivier Girard
Les ventes d’églises intéressent Austin, Saint-Étienne-de-Bolton et Potton
Construite il y a 156 ans, l’église Saint-Austin pourrait une fois de plus changer de mains. (Photo : Le Reflet du Lac – Dany Jacques)

PATRIMOINE. Quelques églises catholiques pourraient bientôt être vendues à des Municipalités de la région si la réorganisation pastorale de l’Archidiocèse de Sherbrooke se concrétise.

La paroisse de Notre-Dame-du-Mont-Carmel est notamment ciblée pour réduire son nombre de lieux de culte. Son territoire comprend presque tout le versant ouest du lac Memphrémagog.

Les lieux de culte concernés sont les églises Saint-Austin, Saint-Étienne et Saint-Cajetan. L’église Saint-Édouard d’Eastman est exclue de la liste, car elle a été vendue à la Municipalité en 2018 pour la symbolique somme de 1 $. On y tient toujours des cérémonies religieuses. La Coop Santé Eastman occupe pour sa part le presbytère.

 

AUSTIN

La mairesse d’Austin, Lisette Maillé, confirme l’intérêt de la Municipalité pour la petite église située au cœur du village. «Ce lieu de culte intéresse les élus dans un souci de préservation du patrimoine depuis plusieurs années, dit-elle. Nous analysons très sérieusement la possibilité de l’acheter, étant donné qu’elle est maintenant disponible et que le diocèse a confirmé sa fermeture.»

Austin organise une consultation publique à ce sujet ainsi qu’une porte-ouverte à l’église, le mercredi 4 août, de 17 h à 19 h. Le conseil souhaite entendre les idées des citoyens quant à une possible conversion. Les vocations communautaires et municipales seront privilégiées. Les élus souhaitent toutefois connaître l’état des lieux avant de prendre une décision. Inscription obligatoire au smb.chenard@gmail.com en indiquant nom, numéro de téléphone le nombre de personnes présentes.

L’église Saint-Austin était à l’origine un lieu de culte anglican. Établie sous le nom de «Church of the Atonement» par l’Église d’Angleterre, elle fut construite en 1865 par des descendants des familles pionnières. Fait notable, en 1866, le pasteur E.J. Fessenden y baptisa son fils Reginald A. Fessenden, qui inventera la téléphonie sans fil en 1906.

 

SAINT-ÉTIENNE-DE-BOLTON

La mairesse de Saint-Étienne-de-Bolton, Michèle Turcotte, confirme également l’intérêt des élus pour acquérir l’église du village. «On veut toutefois connaître la condition du bâtiment avant de prendre une décision, prévient-elle. On ne bougera pas, non plus, sans consulter les citoyens. On ne connaît pas également tous les plans du diocèse.»

Ces élus approfondiront le dossier, car ils ont à cœur de préserver un lieu ayant une haute valeur historique à leurs yeux. Construite de 1874 à 1877, cette église pourrait ainsi être utilisée à des fins municipales et communautaires.

 

CANTON DE POTTON

Les élus du Canton de Potton ont les yeux sur l’Église Saint-Cajetan depuis quelques années. L’intérêt s’est récemment accentué avec des négociations en vue d’acquérir le bâtiment construit en 1950. Encore une fois, des besoins en espace motivent les élus dans leur prise de position.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
9 mois

Excellente idée de préserver notre patrimoine et notre histoire

Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
9 mois

Notre patrimoine est notre richesse et notre identité régionale et québécoise! Ces attitudes consciencieuses des mairies d’Austin, de Saint-Étienne-de-Bolton et de Potton nous changent de cette incurie insensée et de cette inculture ignorante observées à la Mairie de Magog vis-à-vis de notre patrimoine et de nos atouts historiques et touristiques.

  •  · 
  • Répondre
  •  · 15 m
  •  · Modifié
Last edited 9 mois by Daniel Gagnon