Le Rodéo d’Ayer’s Cliff attire tout près de 15 000 visiteurs

Par Vincent Cliche
Le Rodéo d’Ayer’s Cliff attire tout près de 15 000 visiteurs
L'organisation du Rodéo d'Ayer's Cliff dresse un bilan positif de sa sixième année. (Photo : Le Reflet du Lac - Marco Bergeron)

ÉVÉNEMENT. Malgré une température pour le moins chancelante, le Rodéo d’Ayer’s Cliff, qui s’est déroulé du 13 au 16 juin dernier, a tiré son épingle du jeu en attirant tout près de 15 000 visiteurs sur son site.

La présidente de l’événement, Katrine Lafaille, avoue avoir vécu quelques moments d’inquiétude quelques jours avant l’événement. «Avec la météo prévue, disons qu’on s’attendait pratiquement au pire scénario. Heureusement, il n’y a eu que quelques heures de pluie sur toute la durée de l’événement, ce qui n’a pas empêché les gens de venir en grand nombre. On estime la foule à des chiffres ressemblant aux deux dernières années.»

Aux dires de la présidente, le spectacle de Colt Ford du vendredi et le rodéo du samedi ont été les points forts de cette sixième édition. «On a également eu la visite du Réseau des sports, qui est venu tourner des images pour une nouvelle émission», note Mme Lafaille. Cette émission, intitulée «Tatoo et rodéo», sera présentée cet automne.

La journée des familles, soit celle du dimanche, a également été fort populaire. «On met de l’avant une programmation en conséquence [Arthur l’aventurier y était la grande vedette] et les jeunes familles viennent nous voir. Il se peut aussi qu’on ait eu un peu plus de gens le dimanche puisqu’il faisait très beau. Les gens qui ne sont pas venus avant ont eu la chance de se reprendre.»

Le Rodéo d’Ayer’s Cliff reviendra en 2020, assurent les organisateurs.

La danse fort populaire

Autre volet qui gagne en popularité, celui de la danse country. «On a connu une hausse d’achalandage cette année», confie le responsable de cet aspect de la programmation, Nicolas Lachance.

«Il y avait une belle union entre les écoles qui étaient présentes. Lorsqu’il pleuvait, les gens venaient nous voir en raison de notre emplacement. Après tous nos cours, j’ai réellement senti un engouement autour de cette discipline», explique M. Lachance.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires