Le projet Rossy divise de nouveau le conseil

Par Dany Jacques
Le projet Rossy divise de nouveau le conseil
Sans registre, le projet du Quartier des marinas sera officiellement adopté le 20 juin prochain. (Photo : (Photo gracieuseté))

IMMOBILIER. Le projet commercial et résidentiel de l’ancien magasin Rossy continue de diviser le conseil, alors qu’il a franchi une autre étape, lundi, avec un vote de cinq voix contre trois.

Cet immeuble divisait également le précédent conseil. L’harmonie semblait gagner les actuels élus jusqu’à la séance du mois dernier où la conseillère Josée Beaudoin avait manifesté sa première opposition à ce sujet. À la séance publique du 6 juin, les conseillers Jean-Noël Leduc et Bertrand Bilodeau ont également voté contre les légères modifications apportées aux plans présentés par le promoteur William Belval.

Ces trois élus semblent se ranger derrière l’avis de plusieurs citoyens s’étant exprimés lors d’une consultation publique, en mai dernier. Plusieurs demandaient à ce que cet immeuble respecte les nouvelles orientations que le conseil vient de voter pour imposer une architecture traditionnelle (styles Queen Ann et georgien par exemple) aux prochaines constructions et rénovations au centre-ville.

Le citoyen Alain Albert a proposé, lors de la période de questions du public, que la Ville rencontre le promoteur pour lui suggérer de modifier sa façade, afin qu’elle s’harmonise avec le futur règlement. «C’est décevant, car on lui donne tout et, nous, on ne gagne qu’une corniche», se désole-t-il.

La mairesse Nathalie Pelletier dit comprendre les appréhensions des élus et des citoyens. «Le dossier est loin d’être simple, surtout que les présents règlements autorisent le promoteur à construire, explique-t-elle. Actuellement, nous croyons avoir bonifié le projet tout en conservant une façade qu’on trouve intéressante.»

Mme Pelletier ajoute que ce projet appelé Quartier des marinas et l’immeuble à venir à l’angle des rues Sherbrooke et Principale pourront se construire sans avoir à se conformer à la nouvelle signature récemment adoptée par les élus. «Tous les autres projets devront respecter une architecture plus traditionnelle», prévient-elle.

Situé au 494, rue Principale Ouest, l’actuel projet Rossy demeure très semblable à la précédente mouture, à l’exception de nouveaux retraits de façade aux 3e et 4e étages, ainsi que l’ajout de balcons derrière l’immeuble.

Demande de registre

Les citoyens de la zone concernée et des zones contiguës peuvent demander la tenue d’un registre s’ils souhaitent contester. Ils ont jusqu’au 15 juin à 16 h 30 pour le faire. Le calcul du nombre de signatures requises au registre sera fait ultérieurement. Sans contestation, la prochaine étape sera l’adoption finale du projet le 20 juin prochain et la conformité de la MRC, le 7 juillet prochain.

Information supplémentaire dans la section Avis publics du site web de la Ville de Magog.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Gagnon
Daniel Gagnon
2 mois

Pas étonnant que le Conseil soit divisé au vu de cette bizarrerie, ça ne cadre pas du tout avec la rue Principale et c’est un autre exemple du peu de souci qu’on apporte à notre cachet historique.