Le maire sortant vise surtout l’entourage de Stansje Plantenga

Par Dany Jacques
Le maire sortant vise surtout l’entourage de Stansje Plantenga
Michael Laplume (Photo : gracieuseté - Archives)

AFFAIRES MUNICIPALES. Le maire sortant Michael Laplume ne partage évidemment pas le même avis que la candidate à la mairie Stansje Plantenga. Il évite de trop ajouter d’huile sur le feu en raison de son départ prochain de la vie politique. Il tient néanmoins à dire que ses propos du 11 août dernier dans le Reflet touchaient davantage l’entourage de la candidate à la mairie que Mme Plantenga elle-même.

Selon lui, il est faux de prétendre que son conseil ne consulte la population que très rarement, disant plutôt que les élus actuels sondent davantage les contribuables que tous les conseils précédents, et ce, malgré les consignes sanitaires.

«C’est normal de ne jamais faire l’unanimité lorsqu’on prend des décisions, plaide-t-il. Plusieurs semblent se plaindre, mais j’en rencontre autant qui nous félicitent. J’ai bien hâte de voir le nouveau groupe gérer les commentaires et les critiques s’il accède au pouvoir.»

Laplume suggère aux opposants de l’actuel conseil de faire preuve d’arguments plus constructifs que de miser que sur des critiques sur chaque décision prise. «On a beaucoup de travail devant nous, on devrait travailler davantage en équipe», propose-t-il.

En ce qui concerne le retrait du vote par correspondance, il explique le choix du conseil par le fait qu’il le considère comme inéquitable envers les résidents permanents.

Selon lui, un propriétaire qui habite Potton à temps plein ne peut voter par correspondance s’il se trouve temporairement à l’extérieur du pays. À l’inverse, un villégiateur séjournant occasionnellement à Potton pourrait voter par correspondance à partir de sa maison de Montréal ou pendant ses vacances en Europe. «Cette nuance est importance, car les résultats de vote sont très serrés, spécifie-t-il. De plus, on surchargerait notre petite équipe à l’hôtel de ville si elle devait prendre en charge et vérifier tout ce système.»

Laplume croit que le conseil aurait maintenu le vote par correspondance si tous les électeurs, sans exception, pouvaient bénéficier de ce système.

Il rappelle d’ailleurs que les électeurs de 70 ans et plus pourront voter à distance lors des élections municipales de novembre prochain. Il sera  également offert aux électeurs habitant dans un centre hospitalier, un CHSLD, un centre de réadaptation ou une résidence privée pour aînés s’ils s’inscrivent avant le 27 octobre.

Cette dernière mesure a été prise par le gouvernement du Québec.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
M. Laplume
M. Laplume
1 année

😉

Last edited 1 année by M. Laplume