Le Canton d’Orford apporte quelques modifications grâce aux voisins

Par Pierre-Olivier Girard
Le Canton d’Orford apporte quelques modifications grâce aux voisins
La mairesse du Canton d’Orford, Marie Boivin. (Photo : Le Reflet du Lac/Archives – Dany Jacques)

DÉVELOPPEMENT. La mobilisation citoyenne en lien avec la construction projeté d’une vingtaine de résidences dans le secteur Montagnac a porté ses fruits. Le Canton d’Orford y est allé de quelques modifications, dont celle portant sur les espaces verts protégés.

Comme l’explique la mairesse Marie Boivin, la Municipalité a demandé au promoteur de faire passer la superficie des espaces verts protégés de 23 % à 25 %. Mais le changement le plus important concerne le fait qu’une partie de cette zone naturelle a été déplacée derrière la piscine communautaire.

Cette bande d’arbres se prolongera également derrière les propriétés déjà construites sur la rue du Sirroco. « Cette lisière va servir de séparation entre les résidents actuels et les futures constructions. Elle servira aussi d’espace naturel pour que les enfants et les familles puissent s’y amuser. On pourrait le voir un peu comme le prolongement du parc Hamel situé tout juste en face», soutient Marie Boivin.

Un des points contestés par les citoyens réfactaires au projet, c’-est-à-dire les accès, demeure toutefois inchangé. Les futurs propriétaires auront le choix d’utiliser deux voies de sortie de leur quartier. L’une sera située à l’intersection des rues du Blizzard et du Sirocco, et l’autre par l’extrémité de la rue de la Giboulée, qui se termine actuellement en cul-de-sac. « On a revu l’ensemble des propositions concernant les accès et après en avoir fait l’analyse complète, nous avons fait le choix de maintenir ce qui était proposé initialement. »

Marie Boivin tient d’ailleurs à remercier les citoyens pour leurs propositions qui ont assurément permis, selon elle, de bonifier ce projet, dont les travaux ne débuteraient pas avant 2023. « La prochaine étape dans ce dossier est d’analyser les solutions d’aménagement, notamment pour les piétons », conclut la première magistrate.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires